Retour de l’aversion au risque sur les bourses européennes.

Le 30 juillet, les grandes bourses européennes devraient ouvrir à la baisse. Avec la baisse des marchés asiatiques et des contrats à terme de Wall Street avant une série de nouvelles statistiques sur la reprise économique et l’inflation, la dynamique qui soutenait la bourse la veille s’est estompée.

Une tendance à la baisse des marchés.

Après que l’indice Stoxx 600 ait atteint jeudi un plus haut historique, les bourses européennes devraient recommencer à baisser.

Lire aussi : La bourse européenne s’est clôturée globalement à la hausse, Wall Street à surveiller de près.

Pour expliquer la tendance négative qui s’annonce en Europe John Plassard, économiste chez Mirabaud a déclaré que :

« Les investisseurs sont partagés entre une réunion de la Réserve fédérale confuse, une croissance américaine pour le deuxième trimestre en dessous des attentes et des résultats décevants pour certaines entreprises (Facebook (NASDAQ:FB) ou encore Amazon (NASDAQ:AMZN) jeudi soir par exemple) »

Durant la dernière journée du mois, plusieurs moments importants sont à signaler : il y a la première estimation de la croissance économique et de l’inflation dans la zone euro prévu à 09 h 00 GMT, suivie des donnée sur les dépenses et les revenus des ménages américains à 12 h 30 GMT seront inclue l’indice d’inflation « core PCE » que la Fed surveillera de très près.

Résultats de la bourse de Wall Street.

Jeudi, la Bourse de New York a clôturé en hausse. L’indice S&P 500 et l’indice Dow Jones ont atteint des sommets record grâce à de solides performances et prévisions trimestrielles. De plus, l’économie américaine a connu une forte croissance au deuxième trimestre (+6,5 %), poussant le taux du PIB à son pic d’avant-crise, même si sa croissance a été plus faible que prévu par les analystes (+ 8,5 % en consensus).

  • L’indice Dow Jones a progressé de 0,44 % soit 35 084,53 points,
  • L’indice S&P 500 de 0,42 % soit 4 419,15 points et
  • L’indice Nasdaq Composite gagne 0,11 % soit 14 778,26 points.

Côté actions, Ford (NYSE : F) Motors (+3,8 %) a augmenté après avoir relevé ses prévisions de bénéfices pour cette année. Au contraire, Facebook (-4,0 %) recule au deuxième jour après avoir annoncé un possible ralentissement du chiffre d’affaires au second semestre.

Lire aussi : Croissance au ralenti en prévision pour le second trimestre pour Facebook.

Par conséquent, le Nasdaq baisse de 1,5 % sur la base des contrats à terme sur indices, le S&P 500 avec une baisse probable de 0,9 % et le Dow Jones de 0,4 %.

Recule sur les marchés asiatiques.

Le marché asiatique a chuté. En raison de l’augmentation des cas de COVID-19 et des bénéfices décevants, la Bourse de Tokyo s’est contractée.

Le gouvernement japonais a indiqué qu’il établirait une urgence sanitaire dans trois préfectures adjacentes à Tokyo et Osaka avant le 31 août et la capitale japonaise a enregistré jeudi un pic de cas de coronavirus.

Après avis d’expert, le Premier ministre devrait prononcer formellement cette décision le même jour. L’indice Nikkei a chuté de 1,62 % et est tombé à son plus bas niveau depuis début janvier. L’indice court vers sa plus mauvaise performance mensuelle depuis mars 2020.

Le marché boursier chinois est revenu un chemin négatif : le CSI 300 a chuté de 1,26 %, le Hang Seng de Hong Kong a chuté de 2,18 % et les valeurs technologiques ont de nouveau pris du retard.
Michael Frazis, gestionnaire de portefeuille chez Frazis Capital Partners à Sydney à déclaré qu’ :

« Il est clair que les investisseurs sont très ébranlés par la pression réglementaire de Pékin »

Change, Taux, et pétrole.

Après que la Réserve fédérale ait fait des commentaires accommodants et que la croissance trimestrielle du PIB américain ait été plus faible que prévu, l’indice du dollar américain a légèrement augmenté après avoir atteint un creux qui a durée 1 mois. L’euro a perdu 0,07 % à 1,1878 dollars, tandis que le rendement des Treasuries à dix ans cède près de deux points de base, à 1,2456 %.

Lire aussi : Sur le marché américain : l’action finie en ordre dispersé, le Dow Jones Industrial Average enregistre une perte de 0,36 %.

Steven Dooley, stratège chez Western Union Business Solutions, a déclaré :

« Alors que la Fed a continué de dire qu’elle s’oriente vers une réduction progressive de ses rachats d’actifs, l’évolution vers ce changement semble devoir être plus lente que prévu »

Les prix du pétrole baissent, mais comme la demande de pétrole brut augmente plus rapidement que l’offre, il y aura une augmentation constante cette semaine. Le pétrole brut Brent a chuté de 0,59 % à 75,6 $  le baril, tandis que le pétrole brut léger américain a chuté de 0,56 % à 73,21 $ le baril.

Selon les premiers signes disponibles, le CAC 40 Parisiens pourrait baisser de 0,9 % à l’ouverture. Les rapports sur les contrats à terme ont indiqué que l’indice Frankfurt Dax va chuter de 0,9 %, l’indice FTSE de Londres de 0,59 % et l’indice EuroStoxx 50 chutes de 0,94 %.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des