Afterpay spécialiste des paiements différés acheté par Square pour 2 milliards de dollars.

Ce 2 août, Square (NYSE : SQ), une société de paiement numérique sous la direction du patron de Twitter (NYSE : TWTR), fera l’acquisition d’Afterpay, un expert australien du paiement différé, pour un montant total d’environ 29 milliards de dollars est de devenir un géant du commerce en ligne.

Une bonne opération pour un secteur en pleine croissance.

Cette opération illustre l’engouement d’un modèle de commerce qui a complètement bouleversé l’industrie du crédit à la consommation : en facturant des commissions auprès des commerçants en ligne, offrant aux clients des paiements échelonnés sans chèque bancaire, comme le crédit classique.

A voir aussi : Pour mettre un terme aux plaintes lié au « zoombombing », zoom Video communication verse 85 millions de dollars.

Il met également en évidence la croissance d’Afterpay, le titre de l’entreprise qui a grimpé lors de la crise sanitaire du coronavirus l’année dernière, entraînant un grand nombre d’appels vers le commerce en ligne.
Les deux sociétés ont fait une déclaration commune que le rachat complet d’actions par Square valorisait les actions d’Afterpay à 92,65 $, tandis que les actions d’Afterpay étaient évaluées à moins de 7,30 $ au début de l’année 2020.

Afterpay, un rachat qui va donner un nouveau souffle.

Les co-fondateurs d’Afterpay, Anthony Eisen et Nick Molnar, gagneront chacun environ 1,8 milliards de dollars chacun. Quant au groupe chinois Tencent, qui a dépensé 220 millions de dollars pour acquérir de 5 % dans Afterpay l’année dernière, il devrait recevoir 1,24 milliards de dollars.

Autre article : Retour de l’aversion au risque sur les bourses européennes.

Jack Dorsey a déclaré dans un communiqué :

« Nous avons construit notre entreprise pour rendre le système financier plus équitable, accessible et inclusif, et Afterpay a bâti une marque de confiance alignée sur ces principes »

Il a ajouté que :

« Ensemble nous pouvons mieux connecter nos (…) écosystèmes afin de proposer des produits et services encore plus attrayants pour les marchands et les consommateurs, pour leur redonner le pouvoir »

Fondé en 2014, Afterpay est en compétition avec l’entreprise suédoise Klarna, l’Australien Zip et le pionnier du paiement en ligne PayPal.
Grâce à cette transaction, Afterpay disposera d’une large clientèle sur son principal marché cible, les États-Unis. Selon des personnes proches du dossier, les négociations entre les deux sociétés ont commencé il y a un an et Square était pratiquement seul avec une telle offre.

A voir aussi : Air France KLM réussi à réduire ses pertes aux deuxièmes trimestres, augmentation des réservations.

Les services de crédit d’Afterpay seront intégrés dans les unités Seller et Cash App de Square qui existent déjà, ce qui permettra également aux petits commerçants d’effectuer des paiements étalés à la caisse.

Pour Anthony Eisen et Nick Molna les co-fondateurs d’Afterpay :

« La transaction marque une reconnaissance importante du secteur technologique australien alors que l’innovation locale continue d’être partagée plus largement dans le monde entier ».

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des