Yavin, un jeune entrepreneur, propose un terminal de paiement sous Android destiné aux PME

Yavin lève 1,2 million d’euros pour déployer ses terminaux de paiement sous Android pour les petites et moyennes entreprises 

Yavin, un jeune entrepreneur, propose un terminal de paiement sous Android destiné aux PME (restaurants, hôtels, et autres commerces). Il permet de payer en fraction les Tickets restaurant… Elle vient d’annoncer un prélèvement de 1,2 million d’euros afin de séduire de nouveaux clients.

Une solution d’encaissement

Yavin, une société financière qui a commencé par une solution d’encaissement en magasin, a annoncé une levée de fonds de 1,2 million d’euros le 9 septembre. SeedCamp (Revolut, Wise) et des business angels tels que Xavier Niel (Kima Ventures), Arthur Waller (Pennylane), Pierre-Antoine Dusoulier (iBanFirst), Thibaud Elzière (eFounders), et Renaud Visage ont animé le tour de table (Eventbrite).

autre article : La Nasa collabore avec Joby Aviation pour une réglementation des taxis volants

Cette jeune entreprise, basée à Paris, a été fondée en 2020 par l’actuel PDG Samuel Manassé, anciennement de Smile&Pay, et le CTO Alfred Bourély. Ils ont créé une solution de cryptage basée sur un terminal sous Android. Ce terminal est disponible en plusieurs tailles, dont certaines sont ultra-compactes : tiny X (ultra-compact), Yavin X (batterie longue durée et imprimante intégrée), et Yavin X fixe PinPad (idéal pour les lieux fixes).

Un programme dédié aux petites et moyennes entreprises

L’offre est adaptée aux petites et moyennes entreprises. En effet, Yavin estime que les services bancaires traditionnels ne permettent plus de répondre aux besoins des entreprises d’aujourd’hui. En effet, les propriétaires d’entreprises hésitent à signer des contrats de location pluriannuels, car ils ne peuvent pas intégrer le paiement aux autres outils qu’ils utilisent…, explique le jeune entrepreneur. Selon les chiffres du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réconciliation, la France est un marché stratégique, car 99,84 % des entreprises sont des petites et moyennes entreprises.

à lire également : Amazon envisage d’embaucher 55 000 cols blancs

Yavin est gratuit et dispose de nombreux choix afin d’offrir beaucoup de flexibilité. Ainsi, les commerçants équipés peuvent accepter les cartes de crédit des restaurants, les paiements par code QR via Lydia, AliPay et les paiements fractionnés. Ils peuvent également numériser les tickets de carte bancaire et accéder aux informations de paiement en temps réel via une API ou un back-office. La solution s’intègre aux logiciels existants (logiciel de caisse…).

Personnalisation du terminal par rapport aux besoins

L’idée est que le commerçant puisse personnaliser son terminal en fonction de ses besoins et de ceux de ses clients. Selon Alfred Bourély, directeur technique de Yavin, la technologie est basée sur une architecture ouverte qui permet aux éditeurs de logiciels de développer des applications directement sur les terminaux de paiement.

La stratégie commerciale de Yavin est basée sur « les services que nous ou nos partenaires fournissent aux commerçants » plutôt que sur « les commissions sur les transactions », selon le PDG Samuel Manassé. À cet égard, la jeune femme promet d’obtenir les commissions les plus compétitives du marché en opposant les banques entre elles.

Cinq cents marchands déjà épatés

La solution de Yavin a déjà séduit plus de 500 commerçants dans la restauration (Maison Sauvage, Popchef, Pizza Cozy…), l’hôtellerie, et les professions libérales (médecins, avocats…). Elle gère des dizaines de millions d’euros de transactions chaque année. La start-up espère obtenir de nouveaux clients grâce à sa collecte de fonds.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des