La Nasa collabore avec Joby Aviation pour une réglementation des taxis volants

La Nasa collabore avec Joby Aviation pour une réglementation des taxis volants

Une campagne de test a été menée par la Nasa et la jeune pousse Joby Aviation pour développer un matériel volant électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). Leur objectif est de promouvoir l’industrialisation de ces nouveaux modes de transport qui permet de détecter les failles dans les systématisations et la politique menée par la Federal Aviation Administration actuellement.  

Une campagne de test pour l’utilisation des aéronefs électriques

La Nasa se concentre sur l’utilisation des avions électriques à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) comme mode de transport en collaboration avec la start-up Joby Aviation. Du 1er au 10 septembre 2021, une campagne d’essais aura lieu chez Joby Aviation près de Big Sur, en Californie. L’objectif est d’encourager l’intégration de systèmes avancés de mobilité aérienne (AAM pour Advanced Air Mobility) dans l’espace aérien.

Des mesures sonores et de communication

La Nasa testera pour la première fois un eVTOL dans le cadre de son programme AAM. L’agence américaine veut savoir comment le véhicule se déplace et communique avec les contrôleurs aériens, ainsi que la quantité de bruit qu’il émet. Un réseau de cinquante-six microphones a été déployé pour mesurer le profil acoustique de l’eVTOL tout au long des différentes étapes de vol.

à lire aussi : Un partenariat entre Tehtris et Proofpoint afin de lutter contre le phishing

L’agence a l’intention d’utiliser les données acoustiques et de performance de l’eVTOL dans les futures modélisations et simulations spatiales. L’idée est de prévoir comment ces nouveaux dispositifs s’intégreront dans l’espace aérien existant et interagiront les uns avec les autres. En accélérant l’industrialisation de ces nouveaux modes de transport, la Nasa espère favoriser l’émergence de nouvelles activités de transport de personnes (taxis volants) et de marchandises, ainsi que de services d’urgence.

lecture connexe : La CNIL irlandaise inflige une amende de 225 millions d’euros à WhatsApp pour violation du RGPD

La Nasa a déclaré dans un communiqué que cette nouvelle campagne multi-événements s’étend vers la progression de la mobilité aéronautique aux États-Unis qui va se produire dans de divers endroits pour une durée indéterminée. Ces résultats préliminaires permettront de lancer une deuxième campagne d’essais en 2022, avec cette fois des scénarios plus complexes et des véhicules supplémentaires.

La normalisation internationale

Les États-Unis sont loin d’être les seuls à réfléchir à cette question perplexe de l’arrivée de ces nouveaux modes de transport. Israël a lancé en mars un projet visant à établir des normes pour mieux gérer l’espace aérien en coordonnant les vols de drones autonomes et d’autres appareils similaires. En outre, l’Union européenne a également lancé un programme visant à tester divers services de mobilité aérienne urbaine afin d’évaluer leurs avantages et de fournir des informations pour la réglementation de ce mode de transport. 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des