Un haut dirigeant russe propose le bitcoin comme moyen de paiement pour les exportations d’énergie.

Un haut responsable du gouvernement russe a révélé que les autorités du pays pourraient être disposées à accepter le bitcoin pour son gaz. Une réponse tranchante face aux inquiétudes des régulateurs mondiaux concernant l’utilisation par la Russie du bitcoin pour échapper aux sanctions.

Les cryptos comme moyen de paiement pour les exportations de gaz et de pétroles

Lors d’une conférence de presse récente, le vice-président de la Fédération de Russie et président de la Commission de l’énergie, Pavel Zavalny, a proposé le bitcoin et les devises nationales comme options de paiement pour les exportations d’énergie. Cela en fonction de la méthode de paiement choisi par l’acheteur.

Pour rappel, la Russie est le premier exportateur mondial des gaz naturels. Le pays est également le deuxième fournisseur du pétrole au monde.

A découvrir : Selon le ministère des Finances, la Malaisie ne reconnaîtra pas le Bitcoin comme monnaie légale.

D’après le législateur de haut rang, la Russie pourrait être disposée à accepter des paiements en yuan chinois et en livre turque, car ce sont des pays amis de la Russie. Il a ajouté que si ces pays souhaitaient également modifier leurs options de paiement avec Bitcoin, la Russie serait également disposée à le faire.

« Pour nos pays « amis », comme la Chine ou la Turquie, ils ne nous mettent pas la pression, nous leur avons conseillé de convertir les paiements dans leur propre monnaie, comme le rouble et le yuan. »

La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il voulait que les pays « inamicaux » achètent son gaz en roubles. Cela vise à stimuler la monnaie russe, qui a perdu plus de 20 % de sa valeur cette année après l’invasion russe.

La Russie et la communauté internationale

La communauté internationale avait déjà averti la Russie que le Bitcoin et d’autres actifs numériques pourraient être utilisée pour échapper aux sanctions. Cependant, la communauté crypto a nié que cela ne reproduira pas, car le pays a besoin de liquidité pour le faire.

L’Union européenne, avec les États-Unis, a imposé de nombreuses sanctions à la Russie, faisant chuter la valeur de la monnaie nationale du pays, le rouble. L’Ukraine a également bénéficié de la grande bonne volonté de la communauté crypto. La communauté a fait don de plus de 70 millions de dollars au pays déchiré par la guerre grâce à des actifs numériques tels que Bitcoin, EthereumPolkadot, etc.

Pour aller plus loin : Le nombre d’adresses bitcoin des baleines ont connu une hausse mensuelle de 8,3 %.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires