Selon le ministère des Finances, la Malaisie ne reconnaîtra pas le Bitcoin comme monnaie légale.

Un responsable du gouvernement malaisien a récemment appelé son pays à adopter le bitcoin et d’autres crypto-monnaies comme monnaie légale. Le jeudi 24 mars, le vice-ministre malaisien des Finances, Shahar Abdullah, a rejeté ces propositions de légalisation de bitcoin, affirmant que la crypto-monnaie n’est pas adaptée aux paiements.

Le rejet de la légalisation de Bitcoin en raison de ses limitations

Le vice-ministre malaisien des Finances, Mohd Shahar Abdullah, a déclaré que les crypto-monnaies comme le Bitcoin ne conviennent pas comme instruments de paiement en raison de diverses restrictions.

Les limitations mentionnées par le vice-ministre malaisien des finances étaient des problèmes de sécurité et de volatilité. Ses propos contredisent ceux tenus il y a quelques jours par le vice-ministre malaisien des Communications et du Multimédia, Zahidi Zainul Abidin. Ce dernier a exhorté le gouvernement à accepter le bitcoin plus tôt cette semaine. 

Voir plus : Le nombre d’adresses bitcoin des baleines ont connu une hausse mensuelle de 8,3 %.

Le ringgit numérique

Alors que la Malaisie ne suivra pas le pays d’El Salvador en mettant le bitcoin ayant cours légal, le pays participe au projet Dunbar. Le projet qui a débuté en septembre de 2021 teste une monnaie numérique de banque centrale ou CDBC.

Les banques centrales participantes incluent la Reserve Bank of Australia (RBA), la Bank Negara Malaysia (BNM), la Monetary Authority of Singapore (MAS) et la Reserve Bank of South Africa (BANK).

Le but de projet est d’améliorer les paiements transfrontaliers qui sont moins chers, plus rapides et plus sûrs avec les monnaies numériques. L’avantage de ce système réduirait le besoin d’intermédiaires. Les banques centrales peuvent communiquer directement entre elles via le ringgit numérique sans détenir de devises étrangères.

En outre, la Malaisie souffre d’opération de minages de bitcoins illégale jusqu’aujourd’hui. Les mineurs de crypto volent de l’électricité pour leur équipement, augmentant la consommation d’électricité de 400 % en 2021. Les pertes dues au vol d’électricité en Malaisie sont estimées à 550 millions de dollars américains. Le nombre de mineurs illégaux de bitcoins est passé de 610 en 2018 à 7 209 en 2021. Une situation qui a conduit la police locale de détruire plus de 1000 asic saisie avec un rouleau compresseur en novembre 2021.

Tenaga Nasional Berhad (TNB) a émis une proposition au gouvernement afin d’imposer des tarifs aux mineurs de bitcoins. Actuellement, le minage de crypto est légal en Malaisie. Étant donné que l’extraction de Bitcoin consomme beaucoup d’énergie, davantage de pays pourraient envisager d’imposer des tarifs spéciaux sur l’extraction de crypto-monnaie.

Lecture connexe : L’Australie prévoit d’élaborer de nouvelles réglementations sur les crypto-monnaies.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires