Mobilisation de la Chambre des représentants aux Etats-Unis pour défendre l’avortement

Jeudi, la présidente de la Chambre des représentants, à majorité démocrate, Nancy Pelosi, a déclaré que la Chambre des représentants comptait discuter et voter sur un projet de loi qui vise à interdire les Etats américains d’approuver des conditions drastiques limitant le droit des femmes à l’avortement, telles que celles adoptée récemment au Texas.

La validation de cette législation est peu probable

Cependant, la possibilité que cette législation soit validée par le Sénat, où les républicains et les démocrates ont le même nombre d’élus, est très minime. 

Source : challenges.fr

Nancy Pelosi a indiqué dans un communiqué que la récente loi approuvée par le Texas, interdisant l’avortement après six semaines de grossesse, est une calamité « pour les femmes du Texas, notamment pour les femmes de couleur et les femmes des communautés à bas revenus ».

A découvrir également : Vaccin contre le COVID-19 : Moderna demande à la FDA l’autorisation pour une troisième dose de son vaccin

La présidente de la Chambre des représentants a fait la promesse qu’un projet de loi concernant le sujet sera soumis auprès de la chambre basse du Congrès après le 20 septembre, date de la reprise de ses travaux après le congé estival. 

Une législation pour la protection du droit des femmes à l’avortement

Jen Psaki, le porte-parole de la Maison blanche a déclaré à la presse que le président américain Joe Biden allait entamer des consultations avec les parlementaires au sujet d’une loi destinée à la protection du droit des femmes à l’avortement. Elle a également évoqué qu’une série d’alternatives était en cours d’étude, dont un projet de loi à la Chambre.

Cependant, il n’est pas encore connu si le Sénat souhaite s’approprier d’un tel texte. La chambre haute séparée en deux camps égaux de 50 sénateurs. Cependant, la vice-présidente Kamala Harris aura le dernier mot pour décider s’il y a égalité. 

A voir aussi : En France, la deuxième rentrée scolaire s’effectue sous le signe du coronavirus

La majorité des projets de loi requièrent toutefois une majorité d’au minimum 60 sénateurs pour être approuvés. Cependant, la majorité des républicains n’acceptent pas l’avortement, l’un des sujets qui divisent énormément l’opinion aux Etats-Unis, et nombreux d’entre eux sont favorable à la suppression de l’arrêt Roe vs Wade de la Cour suprême, qui a estimé sa conformité à la Constitution le droit à l’avortement en 1973. 

Mercredi soir, depuis que la Cour suprême a effectué la validation, par cinq voix contre quatre, de la loi texane prohibant l’avortement après six semaines de grossesse, la question de l’IVG refait surface au premier plan de l’actualité. 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des