Le Kazakhstan prévoit une augmentation de 500% sur les factures d’électricité pour le minage des crypto-monnaies.

Les autorités du Kazakhstan discutent de nouvelles réglementations pour l’espace cryptographique du pays, ce qui pourrait entraîner une augmentation significative de la charge fiscale sur les activités minières. L’un des changements proposés est une multiplication par cinq des frais que les mineurs paient par kilowattheure d’électricité utilisée.

Une hausse de prix d’électricité pour les mineurs

Après la répression en Chine, des sociétés mineurs se sont massivement  installées en Kazakhstan. Cela de par ses gaz naturel abondant et une électricité à moindre coût.  Cependant, les mineurs du Kazakhstan ontiiai rencontré des problèmes ces derniers mois en raison de pannes d’Internet et de pénuries d’électricité.

Les autorités kazakhes ont alors imposé des conditions réglementaires plus strictes aux mineurs de bitcoins. Le média local Kazinform a rapporté que les autorités kazakhes envisageaient d’augmenter la facture d’électricité des mineurs de crypto-monnaie d’un tenge à cinq tenges (0,0023 $ à 0,012 $). Par conséquent, les mineurs envisagent de se tourner vers les États-Unis ou la Russie.

A découvrir : Les États-Unis arrêtent un couple new-yorkais pour avoir blanchi 4,5 milliards de dollars en bitcoins issus du piratage de Bitfinex en 2016.

Les équipements miniers sont soumis à une taxe mensuelle.

Par ailleurs, le Premier ministre des Finances du Kazakhstan, Marat Sultangaziev, incite les mineurs de crypto à payer des taxes mensuelles sur l’équipement, qu’ils reçoivent des récompenses globales ou même qu’ils activent des ASIC. Le sous-ministre a comparé l’idée à une taxe similaire que les exploitants de casinos paient sur leurs machines.

Les règles en vigueur au Kazakhstan distinguent les soi-disant « mineurs gris » des soi-disant « mineurs blancs ». Les mineurs blancs signent un nouveau registre au ministère du Développement numérique. Musin a en outre ordonné aux mineurs de crypto-monnaie grise non enregistrés d’être inclus dans le nouveau régime du secteur.

Auparavant, le gouvernement avait coupé l’alimentation des mineurs de crypto-monnaie pendant une grande partie du mois de janvier en raison d’une pénurie d’énergie. Les protestations contre les prix élevés de l’énergie, en particulier les prix des carburants tels que le gaz naturel, ont conduit à des troubles politiques, affectant l’industrie minière de la crypto-monnaie du Kazakhstan, qui se classe parmi les meilleures en termes de part mondiale du hashrate du bitcoin.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires