Vénezuela impose désormais une taxe de 20 % sur les transactions cryptographiques.

Selon des informations locales, le gouvernement vénézuélien a approuvé un nouveau projet de loi fiscale prélevant jusqu’à 20% sur les transactions de crypto-monnaie.

Une nouvelle politique fiscale sur les crypto-monnaies en Vénézuela

L’Assemblée nationale du Venezuela aurait récemment tenu sa deuxième discussion sur un nouveau projet de loi visant à taxer les « grandes transactions financières » dans les crypto-monnaies telles que le Bitcoin.

Lors d’une deuxième discussion sur le projet de loi la semaine dernière, le gouvernement vénézuélien aurait approuvé le projet de loi. Désormais, les entreprises locales et les particuliers devront payer jusqu’à 20% pour les transactions effectuées avec toutes les crypto-monnaies à l’exception du bolivar vénézuélien, ainsi que la crypto-monnaie adossée au pétrole El Petro.

La loi nouvellement approuvée a pour objectif d’encourager l’utilisation de la monnaie nationale bolivar, qui a perdu près de 73 % de sa valeur au cours de la seule année écoulée. »

Pour rappel, l’adoption de Bitcoin au Venezuela a explosé ces dernières années, des milliers d’entreprises locales se tournant vers la crypto-monnaie pour survivre à l’hyperinflation. En octobre 2021, un grand aéroport international au Venezuela se prépare à commencer à accepter BTC comme moyen de paiement pour les billets d’avion et d’autres services.

Un aperçu sur la réglementation cryptographiques dans le monde.

L’écosystème de la crypto-monnaie, qui a fait ses débuts en 2009, a connu une énorme augmentation de l’adoption mondiale au cours des dernières années. De nombreux pays, autorités fiscales et régulateurs débattent encore de la manière de le contrôler, tandis que certains ont pris leur décision.

Des pays comme les États-Unis et le Canada autorisent légalement les transactions en monnaies virtuelles, tandis que des pays comme la Chine et la Russie interdisent légalement les transactions. Des pays comme El Salvador ont légalisé toute crypto-monnaie, y compris le Bitcoin, comme monnaie légale. Tandis que l’Inde a récemment reconnu le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies lors d’une réunion budgétaire et a annoncé un prélèvement forfaitaire de 30 % sur les revenus qu’ils génèrent.

Bonus : Le Kazakhstan prévoit une augmentation de 500% sur les factures d’électricité pour le minage des crypto-monnaies.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires