L’inde réglemente les crypto-monnaies en imposant une taxe de 30 % sur les revenus cryptographiques et tous les actifs numériques.

Le gouvernement indien a proposé une taxe de 30% sur les revenus des crypto-monnaies et autres actifs numériques. Nirmala Sitharaman, ministre des Finances de l’Inde, a déclaré que l’établissement d’un régime fiscal spécifique est impératif vu l’augmentation des transactions des crypto-monnaies. Sitharaman a également annoncé le lancement d’une CBDC qui selon lui boostera l’économie virtuelle.

30 % des revenus de la cryptographie

Lors de la présentation du budget fédéral qui s’est tenu le 2 février, le ministre indien des Finances, Nirmala Sitharaman, a proposé une taxe de 30% sur les revenus des crypto-monnaies et autres actifs numériques. Elle a déclaré :

« L’article 115BBH propose de prévoir que tout revenu tiré du transfert de tout actif numérique virtuel sera imposé à un taux de 30 %. Aucuns frais ou indemnités ne peuvent être déduits lors du calcul de ces revenus, à l’exception des frais d’acquisition. Les transactions d’actifs numériques virtuels ont considérablement augmenté. L’ampleur et la fréquence de ces transactions nécessitent un régime fiscal spécifique.« 

Les partisans des monnaies numériques espèrent qu’un cadre fiscal formel protégera au moins l’industrie de la cryptographie de certaines des mesures les plus sévères envisagées par le gouvernement.

Toutefois, les conseillers fiscaux ont averti que les particuliers pourraient finir par payer plus de 30% de leurs bénéfices cryptographiques pour les taxes et autres frais. 

Amit Maheshwari, associé du cabinet de conseil fiscal AKM Global, a déclaré à Reuters: « Si vous réalisez un bénéfice de 100 roupies, y compris la tranche d’imposition de 30%, plus les surtaxes et les taxes, le paiement total de l’impôt sera d’environ 42 roupies ».

Lecture connexe : Thaïlande renonce à son projet d’imposer 15 % de taxes sur les bénéfices de trading cryptographique.

Un plan de déploiement d’une CBDC

Une autre annonce du ministre indien des Finances mardi était liée au lancement de la monnaie numérique de la banque centrale du pays (CBDC), la roupie numérique. La banque centrale, la Reserve Bank of India (RBI), lancera une monnaie numérique à partir de l’exercice 2022-23, a-t-elle déclaré, notant :

« Le lancement de la monnaie numérique de la banque centrale stimulera considérablement l’économie numérique. Les monnaies numériques conduiront également à des systèmes de gestion des devises plus efficaces et moins chers. »

L’Inde a maintenant rejoint la Chine, et même la Russie pour déployer une CBDC. Avec l’aide des nouvelles technologies, l’Inde s’efforce d’avoir sa propre monnaie numérique, ce qui rendra les transactions plus faciles et plus transparentes.

Avec la décision de l’Inde d’accepter enfin légalement les crypto-monnaies, la décision mondiale de taxer les revenus des crypto-monnaies à un taux aussi élevé pourrait soulager de nombreux passionnés de crypto-monnaie. Cependant, cette décision pourrait être très mauvaise pour les commerçants de crypto

A découvrir : Coinbase annonce la cotation de 2 jetons basés sur Solana « FIDA et ORCA », SOL répond positivement.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires