Kazakstan ferme les sociétés, mineures dans le pays jusqu’en février en raison d’une crise énergétique dans le pays.

Actuellement, Kazakhstan fait face à des pénuries d’électricité hivernales. Cette semaine, le pays a déconnecté un centre de donnée du réseau national, produisant de l’électricité pour l’extraction minière. Les pannes d’électricité dans le pays sont généralement provoquées par le minage des bitcoins, le pays affirme donc que ce débranchement va durer jusqu’en 31 janvier.

Fermeture d’opérations pour les mineurs de crypto au Kazakhstan

Selon les médias locaux, le lundi 24 janvier, les sociétés opérant dans le minage de bitcoin en Kazakhstan se retrouvent sans électricité. De plus, ils resteront fermés pour le reste du mois de janvier. Selon Informburo.kz, les restrictions ont été mises en œuvre après que l’opérateur de réseau public KEGOC a averti 196 organisations locales concernant une panne le 21 janvier.

Le service public d’électricité des coupures a notifié 69 sociétés minières enregistrées. L’avis incite les sociétés mineures de réduire leurs productions citant « l’unification du système énergétique pour maintenir l’équilibre entre l’électricité et la capacité » comme raison principale. Le journaliste Serikzhan Mauletbay et ses collègues ont publié une copie de l’avis sur Telegram.

La Chine a lancé une campagne de répression contre le minage des crypto-monnaies en mai 2021. Après cela, le Kazakhstan est devenu un grand centre minier en raison de ses faibles coûts d’énergie. Le pays d’Asie centrale a initialement accueilli les mineurs et pris des mesures pour réglementer l’industrie. Ensuite, le pays les a critiqués pour son déficit énergétique croissant, qui dépassait 7% au cours du premier trimestre en 2021. Certaines sociétés minières se sont déjà retiré du pays en raison des pénuries d’électricité.

Une importante ligne électrique dans le sud du Kazakhstan a été coupée mardi, provoquant des pannes de courant dans certaines parties du pays, a rapporté Bloomberg. L’approvisionnement de l’Ouzbékistan et du Kirghizistan ont été également touché par cette panne.

A lire aussi : Le projet de monnaie numérique de la banque centrale en Corée du Sud a terminé sa première phase de test.

Une panne causée par une infrastructure électrique vieillissant ?

Alan Dorjiyev, président de l’Association of Blockchain and Data Center Industry au Kazakhstan, a déclaré que la coupure dans le sud de Kazakhstan le 25 janvier n’est en aucun cas la faute des mineurs opérant dans le pays. Il a souligné que la raison principale de cette panne est le vieillissement de l’infrastructure électrique. Les mineurs sont devenus une excuse courant pour le Kegoc et le ministère de l’énergie alors que les tarifs d’électricité plafonnés ont été toujours maintenus en Kazakhstan.

« Combien de fois avons-nous dit cela ? En fait, les problèmes d’électricité ne sont pas chez les mineurs. Tout notre système est sur le point. »

Kazakhstan a en outre reçu une augmentation des exportations d’électricité venant de Russie. Par contre, les responsables russes défendent le point de vue de Dorjiyev sur la situation actuelle. Ils ont également cités le manque d’investissement du pays dans la modernisation et la mise à niveau de son infrastructure électrique et de sa capacité de production.

La hausse des prix de l’énergie, principalement du gaz naturel et d’autres combustibles, a déclenché des manifestations de masse au Kazakhstan début janvier qui ont dégénéré en violents affrontements avec la police. Pour apaiser les troubles, le gouvernement a restreint l’accès à Internet et fermé les banques locales. La situation a également affecté l’extraction de crypto-monnaie, menaçant le taux de hachage mondial de Bitcoin, qui a dépassé 18% l’année dernière.

Pour aller plus loin : L’échange Binance s’associe à la grande fédération en Argentine AFA et devient son sponsor principal.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires