Les États-Unis arrêtent un couple new-yorkais pour avoir blanchi 4,5 milliards de dollars en bitcoins issus du piratage de Bitfinex en 2016.

Le ministère américain de la Justice (DOJ) a annoncé la saisie de 94 636 bitcoins directement liés au piratage en 2016 de l’échange de crypto-monnaie Bitfinex. C’est en effet la plus grande saisie de crypto-monnaie du ministère de la Justice jusqu’à maintenant. Deux personnes ont été ainsi arrêtées en lien avec le piratage et le vol de crypto-monnaie.

Une arrestation et une lourde accusation pour les hackers

Le ministère américain de la Justice a saisi jusqu’à 3,6 milliards de dollars de bitcoins liés au piratage de 2016 de l’échange de devises numériques Bitfinex. C’est l’un des plus grands cambriolages de crypto-monnaie. En outre, le ministère de la Justice a également arrêté un couple soupçonné de blanchiment d’argent.

Les 2 personnes sont « Dutch » Lichtenstein, 34 ans, et sa femme Heather Morgan, 31 ans, résidents de New York. Ils ont été arrêtés mardi matin à Manhattan. Selon les procureurs, les fonds volés ont été dépenses dans une gamme d’articles de luxe, allant de l’or et des jetons non-fongibles aux cartes-cadeaux Walmart de 500 $. Le duo a été accusé de complot en vue de blanchir 119 754 bitcoins volés après qu’un pirate informatique ait fait irruption dans Bitfinex et initié plus de 2 000 transactions non autorisées. La valeur totale de BTC à l’époque était de 71 millions de dollars. Aujourd’hui, il vaut environ 4,5 milliards de dollars.

Le couple fera face à de graves accusations, notamment de complot en vue de blanchir de l’argent et d’escroquer les États-Unis. C’est le tribunal fédéral du Washington, D.C qui a été en charge de l’affaire. Après la comparution devant le tribunal, le couple a été contraint de fixer une caution de 5 millions de dollars pour Lichtenstein et de 3 millions de dollars pour Morgan. Le tribunal a également demandé à leurs parents de mettre leur domicile en garantie pour leur retour au tribunal.

Voir plus : La Russie publiera un projet réglementaire pour les crypto-monnaies d’ici 18 février.

Le Dark web désigné comme complice

Les détectives du ministère de la Justice ont obtenu leurs premiers indices sur l’effondrement en 2017 d’un marché numérique clandestin utilisé pour le blanchiment d’argent. Une partie des fonds a été transférée à AlphaBay, une version polyvalente d’eBay hébergée sur le dark web.

Selon Elliptic, une société de suivi des devises numériques, lorsque le site a été supprimé, il a permis aux autorités d’accéder aux journaux de transactions internes d’AlphaBay et de les connecter à des comptes de crypto-monnaie au nom de Lichtenstein.

Dans l’une des plus importantes saisies du ministère de la Justice, c’est aussi la preuve que les crypto-monnaies ne peuvent plus être utilisées comme refuge par les criminels. 

A lire : Le protocole Meter perd près de 4,4 millions de dollars dans un piratage du pont inter-chaîn.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires