La société Générale baisse ses provisions au deuxième trimestre et rehausse ses prévisions.

Ce mardi 3 août, la Société Générale (PA : SOGN) a rehaussé sa prévision pour cette année après un retour à la rentabilité au deuxième trimestre, grâce à la relance de l’activité bancaire de détail et à la réduction des provisions contre les créances douteuses.

La nouvelle stratégie porte ses fruits.

L’une des signes que la nouvelle stratégie du groupe commence à donner des résultats, est le fait que la banque prévoit désormais une croissance des revenus de l’ensemble de ses métiers en 2021, y compris pour les banques de détail en France, qui devait auparavant évoluer entre -1 % et +1 %.

à voir aussi : Malgré les puces, Stellantis rehausse ses objectifs et ses marges de record.

Après les pertes des dérivés actions qui ont effacé les gains des activités actions aux premier et deuxième trimestres 2020, à forcer son directeur général, Frédéric Oudéa à prendre des décisions. La lourdeur de l’organisation de la banque de détail a également mis la pression sur la productivité du groupe.

J.P. Morgan Cazenove à indiqué que :

« Le redressement de la BFI (banque de financement et d’investissement) est en bonne voie et le revenu de la banque de détail en France a également surpris positivement avec un fort rebond de +8% en glissement annuel »

La troisième banque de France après BNP Paribas (PA : BNPP) et le Crédit Agricole (PA : CAGR) a aussi annoncé que son rapport risque/coût, reflétant la provision pour créances douteuses, sera plus faible que prévu en 2021. Il devrait se situer entre 20 et 25 points de base, contre une prévision précédente de 30 à 35 points de base.

Le cours de l’action SocGen progressait de 3,14 %, soit 25,645 euros ce matin à 9 h 19, réalisant l’une des plus fortes croissances du CAC 40 soit +0,55 %.

SG mise sur la reprise durable de ses activités.

Selon l’indication de la SocGen, le coût du risque a baissé de 88,9 % au second trimestre, alors que l’espagnol BBVA (MC : BBVA) et BNP Paribas ont également réduit leurs réserves de créances douteuses, en même temps que l’économie mondiale se redresse doucement grâce à l’assouplissement des mesures pour combattre l’épidémie.

Frédéric Oudéa dans un communiqué a déclaré :

« Le deuxième trimestre est marqué par la forte dynamique des revenus, le maintien de la discipline sur les coûts et un très faible coût du risque résultant de très peu de défauts de crédit »

La banque lancera un programme de rachat d’actions d’environ 470 millions d’euros au quatrième trimestre pour un bénéfice de 1,44 milliards d’euros au deuxième trimestre, avec 1,26 millions l’an dernière. Le produit net bancaire du Groupe a augmenté de 18,2 %, soit 6,26 milliards d’euros. Après la levée de certaines restrictions, les revenus ont augmenté.

autre sujet : Afterpay spécialiste des paiements différés acheté par Square pour 2 milliards de dollars.

En France, le gouvernement a levé la plupart des restrictions sanitaires à la mi-mai et les revenus de la banque de détail ont augmenté de 8,7 %. Les revenus de la banque de financement et d’investissement (restructuration annoncée en mai dernier) ont augmenté de 24,5 %. L’activité actions a été multipliée par 5 par rapport à l’année précédente, tandis que l’activité qui concerne les taux d’intérêt et de change a baissé de 33 %.

L’automne dernier, après avoir atteint le niveau le plus bas depuis prés de 30 ans, le cours de l’action SoGen a plus que doublé.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des