La Fed envisage d’anticiper la fin de sa politique accommodante

Le gouverneur de la Fed, Christopher Waller a déclaré jeudi, que la Réserve fédérale pourrait anticiper la réduction de sa politique monétaire accommodante. Une décision que certains ne prévoient pas alors que le redressement économique américain évolue rapidement et que le marché du travail progresse.

Une réduction du programme d’achat d’actifs

Christopher Waller avait indiqué lundi dernier que d’ici le mois d’octobre, il est possible que la Fed commence à réduire son programme d’achats d’actifs. Cette procédure est envisagée si les deux prochains rapports sur l’emploi indiquent chacun 800 000 à 1 millions de créations d’emplois.

Il a également mentionné qu’en dépit de ce que certains pensent, ils seront éventuellement dans la capacité de réduire la politique monétaire accommodante plus tôt que prévu.

Dans cette déclaration, le gouverneur de la Fed a aussi laissé entendre que la banque centrale devrait agir tôt et rapidement quand elle réduira ses achats d’actifs pour être en mesure de rehausser, si nécessaire, les taux dès l’année 2022. En effet, selon lui, au vu de la bonne voie de l’économie, il n’y aurait aucune raison d’y aller tranquillement et de retarder la réduction des achats d’actifs.

La Fed optimiste sur le progrès de l’économie

Pour approvisionner la reprise, la Fed fixe depuis plus d’un an ses taux directeurs dans une valeur de 0 à 0,25% et acquiert tous les mois des bons du Trésor et des titres appuyés sur des avoirs hypothécaires valant 120 millions de dollars.

Mais avant de réduire son aide à l’économie, lors d’un événement en ligne organisé par le think tank American Enterprise Institute, Christophe Waller a déclaré que, comme les autres responsables de la banque centrale, la Réserve fédérale reste optimiste sur un progrès significatif. En effet, il estime que la reprise de l’économie des Etats-Unis est en bonne voie, puisque le montant total du PIB a retrouvé son rang d’avant la pandémie, l’inflation dépasse l’objectif des 2% de la Fed et que le taux de chômage a diminué sous les 6%.

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Ffr.freepik.com%2Fphotos-vecteurs-libre%2Freserve-federale&psig=AOvVaw1T0oZWjZCpgW6VEQDBVMbu&ust=1628338257730000&source=images&cd=vfe&ved=0CAsQjRxqFwoTCODEu_WunPICFQAAAAAdAAAAABAN

L’avenir du marché du travail américain

Selon Christopher Waller, d’ici le mois de septembre, il est fort probable que le marché du travail américain ait repris près de 85% des emplois perdus durant la pandémie de COVID-19. Une estimation possible après la prise en compte du départ à la retraite d’environ 2 millions de personnes.

Ainsi, le gouverneur de la Fed n’a pas hésité à dire avoir de grands espoirs sur le rapport officiel sur l’emploi américain qui sera publié vendredi pour le mois de juillet, ainsi que sur celui du mois d’août.

Toutefois, l’institution n’a pas encore donné une date précise concernant son intention de lever le pied sur ces mesures de soutien.

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers