Véran déclare qu’en France une troisième dose de vaccin serait probablement proposée dès septembre

Olivier Véran, le ministre de la Santé a annoncé lundi qu’il est possible qu’une troisième dose de vaccin contre le COVID-19 serait proposée à partir de septembre aux personnes à risque. Une décision qui a pour but de renforcer la défense immunitaire de ces dernières. Ces prochains jours, la Haute Autorité de santé doit s’exprimer sur le sujet.

Une troisième dose pour les seniors

Le ministre de la Santé Olivier Véran qui a demandé l’avis de la Haute Autorité de santé, a révélé s’attendre à ce que celle-ci conseille dans les prochains jours l’administration d’une troisième dose aux personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes immunodéprimées et la population déjà sollicitée à se vacciner contre la grippe.

Il a précisé sur BFMTV qu’un délai de six sera établi entre la deuxième et la troisième dose qui s’ouvrira début septembre.

A découvrir également : USA : approbation définitive du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech

Par ailleurs, le ministère de la Santé, a estimé que, dans les prochains jours, le pic des hospitalisations en réanimation pourrait être atteint. Ce qui permettrait selon lui d’éviter leur surabondance. Lundi, la France a recensé 2 215 patients en réanimation liée au COVID-19, soit 87 de plus en 24 heures, loin du pic de la troisième vague.

Source : huffingtonpost.fr

Néanmoins, le ministre a mis en garde contre les effets du retour des Français qui ont passé leurs vacances dans le sud du pays, où le virus est la plus violente, dans des zones jusqu’alors relativement préservées par la quatrième vague de cet été.

Il a également rappelé que l’urgence absolue est que les 15% de Français qui sont encore non-vacciné vont se faire vacciner.

Une troisième dose de vaccin pas encore nécessaire selon l’OMS

Le 18 août à Genève, en Suisse, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déjà évoqué son point de vue concernant la non-nécessité d’une troisième dose de vaccin. Selon elle :

« Les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires. Il faut attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels »

Avec cela, l’OMS recommande avant tout de prioriser les zones à faibles taux de de vaccination.

Bonus : Suède : démission du premier ministre un an avant les élections

Une inquiétude moins importante qu’il y a un mois

Lundi, la France a enregistré 11 007 patients hospitalisés, dont 2 215 en réanimation. Olivier Véran a assuré sur BFMTV que « c’est le résultat de la vaccination et du pass sanitaire ». Ce dernier n’a pas manqué de montrer sa satisfaction par rapport à l’adhésion des Français aux dernières mesures prises. S’il considère que le contexte actuel permet de « regarder devant nous avec moins d’inquiétude qu’il y a un mois ». Il appelle donc toutes les personnes à être énormément vigilant.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des