Uniswap(UNI) limite l’accès à certains tokens et invoque un paysage réglementaire en évolution.

Le 24 juillet Uniswap Labs, l’équipe derrière l’échange décentralisé (DEX) Uniswap (UNI), a retiré 100 tokens via son interface et a invoqué « l’évolution du paysage réglementaire ». Ces restrictions concernent spécifiquement les tokens Synthétiques de Mirror Protocol (MIR) et Gold Tether (XAUT).

Plusieurs tokens sont retirés par Uniswap.

Uniswap Labs, l’équipe de développement derrière l’échange décentralisé (DEX) Uniswap (UNI), a annoncé vendredi qu’elle restreindrait l’accès à certains tokens.

La liste publiée par Uniswap couvre plus de 100 tokens. Parmi eux, nous pouvons trouver des tokens synthétiques de Mirror Protocol (MIR), UMA et Synthetix (SNX), et des tokens adossés à des actions ou des matières premières, telles que Gold Tether (XAUT).

à découvrir : L’initiative blockchain de Harvard Law trahit l’Uniswap en vendant la moitié de la subvention de 20 millions de dollars.

Dans le communiqué, Uniswap Labs a à peine expliqué cette décision, faisant seulement allusion à l’évolution du paysage réglementaire. Cependant, il est raisonnable de conclure que ces restrictions sont une réponse aux récentes remarques de Gary Gensler, président de la SEC des États-Unis concernant des actifs cryptographiques « basés sur la sécurité »

Gary Gensler a déclaré que :

« Peu importe qu’il s’agisse d’une action tokénisée, d’un token adossé à des titres, ou de tout autre produit qui fournit une exposition synthétique aux titres sous-jacents. Les entités qui proposent ces actifs doivent respecter la régulation. »

Toutefois, l’annonce montre qu’il ne s’agit que d’un changement de l’interface, mais le protocole lui-même reste inchangé :

 « Fait important, le protocole Uniswap, contrairement à l’interface, est un ensemble de contrats intelligents autonomes, décentralisés et immuables. Il offre un accès sans restriction à toute personne disposant d’une connexion Internet. »

Néanmoins, la communauté Uniswap, qui prône le modèle décentralisé de la plateforme, s’est indignée des restrictions soudaines.

Binance a également pris des précautions.

En juillet de cette année, en réponse à une pression réglementaire croissante, Binance a retiré des actions tokenisées sur sa plateforme, ce qui semble confirmer cette tendance prudente. La fonctionnalité Binance, lancée en avril de l’année dernière, fournit une version tokenisée des actions à forte demande, telles que celles de Tesla, MicroStrategy et Google.

L’Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) allemande a expliqué que dans le cadre de ses actions tokénisées, Binance a violé les lois sur les valeurs mobilières du pays. Plusieurs régulateurs du monde entier ont par la suite émis des avertissements. Parmi cela, les régulateurs polonais, l’Italie et beaucoup d’autres.

En réponse aux pressions réglementaires croissantes, Binance a récemment supprimé ses actions tokenisées, et la décision d’Uniswap Labs semble poursuivre cette tendance prudente pour se protéger de toute responsabilité en cas de violation des lois sur les valeurs mobilières. 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des