Une baisse à la mi-séance pour les bourses européennes causée par les perspectives de la Banque centrale européenne.

En attendant les perspectives de la BCE, les marchés boursiers européens chutent

Alors que la Banque centrale européenne BCE faisait allusion à la perspective d’un ralentissement des achats d’obligations dans son communiqué de jeudi, les marchés boursiers européens ont chuté mercredi à midi.

Les participants au marché ont également pris en compte la faiblesse du marché à terme de Wall Street et la volatilité de clôture du jour au lendemain sur les marchés asiatiques.

à lire aussi : JP Morgan acquiert la plateforme de paiement de Volkswagen.

L’indice pan continental Stoxx Europe 600 a chuté de 0,5% à la mi-journée, les banques et l’immobilier affichant les baisses les plus importantes.

L’indice Stoxx Europe 600 Technology a baissé de 0,6% au cours de la séance et l’indice Stoxx 600 Bank a baissé de 0,5%.

L’indice Stoxx European Oil and Gas a chuté de 0,4% et l’indice Stoxx European Food and Beverage a chuté de 0,4%.

L’indice européen REIT Index REITE a chuté de 1,4 %, tandis que l’indice Stoxx Europe 600 Insurance a chuté de 0,3 %.

Parmi les indices boursiers nationaux :

  • l’indice allemand DAX a baissé de 0,6%,
  • l’indice FTSE 100 de Londres de 0,4%,
  • l’indice parisien CAC 40 de 0,3%, et
  • l’IBEX 35 Espagnols a également chuté de 0,3%.

Le rendement de l’obligation de référence allemande à 10 ans est encore plus négatif, moins 0,330%.

Les contrats à terme sur le pétrole brut Brent à un mois ont augmenté de 1,4 % pour atteindre 72,56 $ US le baril.

L’indice de volatilité européen Stoxx 50 a augmenté de 4,8% à 19,50, mais il montre toujours que la volatilité des marchés boursiers européens dans les 30 prochains jours est légèrement inférieure à la moyenne, ce qui est un signe positif. Une lecture supérieure à 20 indique une volatilité supérieure à la moyenne, tandis qu’une lecture inférieure à 20 indique que les attentes du marché se calment.

Bonus : Fumio Kishida, le candidat au poste de Premier ministre du Japon, demande un plan de relance de 30.000 milliards de yens.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des