Tether refuse de geler les adresses Tornado Cash malgré les sanctions imposées par l’OFAC.

L’émetteur de stablecoin Tether n’a pas gelé les adresses liées au protocole de confidentialité de Tornado Cash. Cela signifie que les détenteurs d’USDT peuvent toujours techniquement utiliser des contrats intelligents pour cacher leurs fonds. Cependant, on ne sait pas si le laisser-faire de Tether constituerait une violation des sanctions américaines.

Tether ne gèlera pas les adresses Tornado Cash

Selon Tether, l’OFAC n’a pas exigé des émetteurs de stablecoins qu’ils gèlent les adresses du marché secondaire exploitées par l’entité sanctionnée.

En outre, Tether a précisé qu’il était disposé à geler seulement les adresses de portefeuille privé. Ainsi, il refuse d’interdire les services et les échanges sans l’instruction vérifiée des forces de l’ordre. Cependant, bien que Tether soit en contact avec les entités concernées de manière quasi-quotidienne, personne n’a fait une telle demande à l’entreprise concernant Tornado Cash. En plus, Tether a déclaré qu’il serait « imprudent » de geler unilatéralement les adresses du marché secondaire.

La société a expliqué : « Même si Tether reconnaît des activités suspectes sur une telle adresse. Compléter un gel sans l’instruction vérifiée des forces de l’ordre et d’autres organismes gouvernementaux pourrait interférer avec les enquêtes policières en cours et sophistiquées ».

En tendance : Coinbase annonce le lancement d’un nouveau jeton wrappé et jalonné cbETH sur le réseau Ethereum.

Tether a noté que, dans certains cas, les forces de l’ordre ont été expressément invitées à ne pas geler les adresses potentiellement criminelles. Cela pourrait alerter un suspect sur une enquête, déclencher une liquidation et compromettre de futurs contacts. L’émetteur de stablecoin a ajouté qu’il n’était « pas américain » et n’inclurait pas les Américains en tant que clients.

Paulo Arduino, directeur de la technologie de l’entreprise, a déclaré : « Cependant, Tether prend en compte les sanctions OFAC dans le cadre de son programme de conformité de classe mondiale ».

Pourtant, le département du Trésor américain a refusé de dire s’il pensait que Tether avait violé les sanctions de Tornado Cash, a rapporté le Washington Post.

La réaction des autres émetteurs de stablecoins face aux sanctions de Tornado Cash

Lorsque les sanctions de Tornado Cash ont été divulguées, Circle s’est conformé rapidement. Le PDG Jeremy Allaire a déclaré que la société est tenue de le faire en vertu de la loi sur le secret bancaire (BSA). D’après lui, presque tous les fournisseurs de services d’actifs virtuels enregistrés et responsables suivront également cette voie.

Toutefois, plusieurs autres fournisseurs de pièces stables n’ont pas encore pris de mesures similaires. Il s’agit notamment des émetteurs des stablecoins Paxos et de MakerDAO. En fait, MakerDAO propose d’échanger les réserves du stablecoin de l’USDC en ETH. iUne décision qui lui permettra d’échapper à la saisie potentielle de l’OFAC

Lecture connexe : Un membre du Congrès veut une explication du Trésor sur les sanctions de Tornado Cash.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de