Selon la Banque de France, le regain d’inflation sera temporaire

Jeudi, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau a estimé que les difficultés d’approvisionnement que connaissent aujourd’hui de nombreux secteurs économiques vont inciter l’inflation à augmenter, mais seulement d’une manière temporaire. 

Une inflation à court terme

Dans le cadre de la Rencontre des entrepreneurs de France organisée par le Medef, le gouverneur de la banque centrale a annoncé que ces difficultés vont inciter l’inflation plus haute qu’espérer, au moins pour une courte durée. Cependant, il continue à penser et à espérer que ces difficultés d’approvisionnement sont temporaires vu l’expérience des reprises précédentes. 

A découvrir également : Selon les études, un rappel vaccinal Johnson&Johnson augmente le taux d’anticorps

Geoffroy Roux de Bézieux, le président de cette organisation patronale, a considéré mercredi que des tensions inflationnistes sur les matières premières pourraient durer, principalement celles dont la demande a largement augmenté avec la transition écologique.

Les difficultés de recrutement : un défi plus durable

Selon François Villeroy de Galhau, les difficultés de recrutement sont un défi plus durable, par rapport aux problèmes d’approvisionnement. Il a également ajouté que 48% des entreprises questionnées par la Banque de France en déclarent alors qu’elles sont à peine sorties de la crise coronavirus. 

Source : moneyvox.fr

Le gouverneur a qualifié que ces difficultés sont le principal limiteur de vitesse de l’économie française. Alors il n’existe pas de réforme plus urgente, plus essentielle dans leur pays que celle qui incite à augmenter l’offre de travail. Selon lui :

« C’est la formation, c’est le traitement du sous-emploi des jeunes et des seniors, c’est un travail rendu plus incitatif »

Enfin, le gouverneur a estimé qu’ils ne pouvaient pas se satisfaire des 8% actuels de taux de chômage ni d’une croissance qui après le coronavirus demeurerait à peine plus de 1%, alors qu’ils visent les 2%. D’après les chiffres publiés mercredi par le ministre du Travail, en juillet et sur un an, le chômage a baissé de 11,1%. 

A voir aussi : Chez Delta Air Lines, les salariés non-vaccinés contre le coronavirus devront pays une cotisation en plus

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des