Polygon lance Polygon Studio, et fournira 100 millions de dollars US pour promouvoir l’écosystème de jeux blockchain.

Polygon, le projet d’extension d’Ethereum anciennement connu sous le nom de Matic, a annoncé le lancement de Polygon Studios. Le nouveau département vise à « agir comme un pont entre les mondes Web2.0 et Web3.0 ». Pour cela, Polygon a mis en place un fonds de 100 millions de dollars pour des projets qui combinent la technologie blockchain populaire avec des jeux.

Polygon s’est engagé à investir 100 millions de dollars dans le projet de jeu NFT.

L’équipe de Polygon (anciennement Matic) a récemment annoncé la création de Polygon Studios, une nouvelle branche de développement entièrement dédiée au phénomène des jetons non-fongibles (NFT) et aux jeux vidéo sur la blockchain.

à découvrir également : Dash lance l’application DashDirect axée sur la vente au détail pour favoriser l’adoption des cryptos.

Le projet se donne les moyens puisqu’il allouera 100 millions de dollars américains pour le développement de ces 2 domaines spécifiques. L’objectif est d’aider les développeurs à faire passer leurs jeux du Web 2.0 à la technologie d’application décentralisée du Web 3.0.

Shreyansh Singh, Responsable Marketing chez Polygon a déclaré :

« Nous ne voulons pas être une société d’investissement de type capital-risque. Ce n’est pas notre domaine (…) Mais nous allons incuber certains produits et équipes qui veulent construire des projets. Nous pourrons peut-être leur obtenir une licence externe et les soutenir. Nous sommes là pour soutenir l’ensemble de l’écosystème. Nous voulons ajouter de la valeur et faire venir les 100 prochains millions d’utilisateurs. »

Les NFTs au grand public

En effet, la folie actuelle des NFTs s’explique à son explosion dans des applications telles que l’art, les objets de collection sportifs et la musique.

Parmi cela, NBA Top Shot (version numérique des cartes de basket à collectionner) en est un exemple. Il a été créé par Dapper Labs a dépassé les 700 millions de dollars de ventes en 7 mois seulement après l’introduction en bourse.

Le collage numérique NFT de l’artiste Beeple a été vendu chez Christie pour 69,3 millions de dollars.

Récemment, le NFT s’incruste également dans le secteur de la mode, Dolce & Gabbana a lancé sa première série NFT inspirée de la haute couture à Venise « DGGenesi ».

Selon les données de Nonfungible.com, les ventes actuelles de NFT sont de 62 millions de dollars par semaine, bien que le battage médiatique initial autour de NFT s’estompe après avoir atteint un pic de 175 millions de dollars par semaine en mai.

Polygon rejoint la course NFT.

Après la congestion d’Ethereum et les frais de transaction élevés, Polygon et sa solution de deuxième couche sont devenus une alternative très sérieuse.

Étant donné que les transactions sont plus rapides et que le plus important sont les transactions moins chères, de nombreux projets de jeux vidéo décentralisés lui font confiance, comme Decentraland ou Sandbox.

Dorénavant, Polygon facilitera l’accès et l’utilisation de son kit de développement logiciel (SDK) par des développeurs de jeux vidéo bien connus et réputés tels qu’UbisoftElectronic Arts ou encore Atari.

Bonus : Binance va retirer progressivement les offres de dérivés en Europe, l’exchange interdit d’exercer en Malaisie.

Bien que Polygon ait récemment reçu des critiques pour sa décentralisation, les problèmes soulevés ont été rapidement résolus. Aujourd’hui, avec l’aide de Polygon Studios, le projet entre dans une phase de développement rapide, et il démontre à quel point il entend devenir un acteur majeur de DeFi et NFT et Game 3.0.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des