Binance va retirer progressivement les offres de dérivés en Europe, l’exchange interdit d’exercer en Malaisie.

Sous la pression de plus en plus sévère des agences de réglementation, Binance, la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde, a annoncé hier que l’exchange cessera de fournir des contrats à terme et des dérivés aux investisseurs à travers l’Europe.

Binance retire ses dérivés des transactions en Italie, aux Pays-Bas et en Allemagne

Binance a notifié à ses clients européens qu’elle supprimerait progressivement ses contrats à terme et ses produits dérivés, le vendredi 30 juillet, Désormais, les utilisateurs de Binance en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas ne pourront plus ouvrir de nouveaux comptes à terme ou dérivés.

Tweet de Binance annonçant le retrait des produits dérivés en Europe – Source : Binance

 

Binance a déclaré que les utilisateurs de ces pays auront 90 jours à compter de la date d’annonce de la clôture de leurs positions ouvertes.

Toute une lutte contre la répression réglementaire

Mi-juillet, Binance a annoncé qu’elle retirerait ses actions tokenisées le 19 juillet. Avant le retrait, la Hong Kong Securities and Futures Commission (SFC) a émis un avertissement concernant la vente d’actions tokenisées. Peu de temps après l’annonce de l’interruption du service, la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières a déclaré que la plate-forme n’avait pas le droit de mener des activités réglementées dans la ville, y compris la vente de jetons adossés à des titres.

Le PDG Changpeng Zhao a de même déclaré sur Twitter que sous la direction de FTX, Binance réduisait l’effet de levier maximal que les utilisateurs peuvent utiliser pour négocier des contrats à terme de 100x à 20x.

Quelque temps après, en réponse de la répression sans précédent, Binance a annoncé lundi qu’il cesserait de fournir des opérations sur marge de crypto-monnaie impliquant le dollar australien, l’euro et la livre sterling.

Une réprimande publique contre Binance par la SC Malaisie

D’un autre côté, dans un communiqué publié hier, la Commission des valeurs mobilières de Malaisie SC a condamné  Binance et son directeur général, Changpeng Zhao. Cela en affirmant qu’il opérait illégalement dans le pays, malgré les avertissements précédents.

Extrait du communiqué – Source : le site web de SC Malaisie

Il a ordonné à Binance de fermer son site web principal et son application mobile en Malaisie dans les 14 jours ouvrables, et de cesser immédiatement toutes les activités médiatiques et marketing dans le pays.

Le comité a déclaré : « Ceux qui ont actuellement des comptes auprès de Binance sont vivement invités à cesser immédiatement de négocier via ses plateformes et à retirer immédiatement tous leurs investissements », ajoutant qu’il a spécifiquement ordonné à M. Zhao d’assurer l’achèvement de l’activité de Binance sur le pays.

Binance a déclaré qu’elle prend ses obligations de conformité au sérieux et que son site web ne fonctionne pas en Malaisie.

En effet, les autorités financières du monde entier, y compris le Royaume-Uni, l’Allemagne, Hong Kong et l’Italie, exercent une pression croissante sur Binance. L’exchange essaie donc de démarquer ses produits afin de ne pas attirer l’attention des régulateurs sur une multitude de marchés différents.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des