L’Ukraine fait appel aux plateformes de trading cryptographiques pour geler tous les comptes russes.

Suite à l’invasion en Ukraine mené par le gouvernement russe, un dirigeant gouvernementale ukrainien a demandé aux échanges de crypto-monnaie de geler les comptes des utilisateurs russes et biélorusses.

Bloquer les accès cryptographiques aux utilisateurs de Russie

Mykhailo Fedorov, le vice-Premier ministre ukrainien et ministre de la Transformation numérique a appelé les échanges de crypto-monnaie à geler les comptes des utilisateurs russes et biélorusses.

Fedorov a tweeté le dimanche 27 février demandant aux échanges de crypto-monnaie d’interdire les comptes russes après des jours de violents combats en Ukraine après l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes à la fin de la semaine dernière.

Certains considèrent la demande du vice-Premier ministre ukrainien comme une dérogation à la promesse d’accès universel et de neutralité cryptographique. Jesse Powell, PDG de la plateforme cryptographique Kraken a répondu qu’une telle décision ne peut être prise « sans obligation légale de le faire », mais a ajouté que les utilisateurs russes doivent être au courant d’une telle décision. L’ordre « peut être imminent.« 

Entre autres, d’autres soutiennent l’aide potentielle que cette décision pourrait apporter aux citoyens ukrainiens. Fedorov a ensuite fait l’éloge de la plateforme NFT DMarket, qui a gelé les comptes des clients en Russie et en Biélorussie. DMarket l’a confirmé sur Twitter il y a quelques heures, affirmant que les actifs étaient toujours dans les comptes des utilisateurs, mais que leur accès était restreint.

A lire également : Le marché cryptographique est de nouveau menacé par un conflit entre Chine et Taïwan.

Les crypto-monnaies pour s’échapper aux sanctions économiques pour Russie ?

Les crypto-monnaies apportent un soutien financier à l’Ukraine et potentiellement à la Russie. En octobre, Poutine a mentionné l’utilisation de la cryptographie dans le commerce international comme moyen de paiement. Bitcoin a été récemment utilisé pour contourner les restrictions financières du Canada interdisant les dons aux manifestations de la Freedom Caravan. Alors que la transaction bitcoin en auto-garde a réussi à atteindre le chauffeur du camion, tous les fonds associés à l’échange ont été signalés et gelés par une ordonnance du tribunal.

Il est convenablement possible que la Russie utilise des crypto-monnaies pour échapper aux sanctions économiques. Cela a conduit la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, à exhorter les législateurs à approuver un cadre réglementaire pour la cryptographie.

Lagarde a lancé l’appel lors d’une réunion informelle des ministres de l’Économie et des Finances qui s’est tenue le 25 février. Cela en répondant aux questions sur l’utilisation possible par la Russie des crypto-monnaies pour contourner certaines de ces mesures. Elle a déclaré que la BCE appliquerait toutes les sanctions imposées à la Russie par les législateurs européens.

Bonus : Le fondateur d’Ethereum s’exprime face à l’intervention russe en Ukraine.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de