Les ventes au détail et Home Depot ont mis la pression sur Wall Street.

Ce mardi 17 août, après que les groupes de distribution Home Depot et Walmart (NYSE : WMT) ont publié des rapports trimestriels mal accueillies et que les ventes au détail de juillet ont chuté plus que prévu, la Bourse de New York a ouvert dans le rouge.

L’ombre du variant Delta plane toujours.

Après quelques minutes de l’ouverture, l’indice Dow Jones a chuté de 283,58 points, soit 0,8 %, à 35 341,82 points, tandis que l’indice plus large S&P 500 a chuté de 0,64 % à 4 450,98 points. Ces derniers ont tous établi des records de clôture lundi.

à lire aussi : Les marchés Boursières reculent, prudentes sur la trajectoire de reprise.

L’indice Nasdaq Composite a perdu 0,83 % à 14 670,56 points.
Les inquiétudes persistantes concernant la mutation delta du coronavirus et son effet sur l’économique, il y a aussi le problème géopolitique de l’Afghanistan après la prise du pouvoir par les insurgés talibans, barrent la prise de risque de Wall Street et des marché en Europe.

Après que le département américain du Commerce a annoncé une baisse de 1,1 % des ventes au détail le mois dernier, les contrats à terme de Wall Street ont également légèrement baissé, le marché prévoyant normalement une baisse de seulement 0,3 %.
Cependant, les observateurs du marché affirment que de grandes quantités de liquidités à la disposition des investisseurs et les sociétés son en mesure de protéger les actions contre de graves chutes, du fait que les acheteurs rechercheront rapidement des occasions pour s’emparer d’actions moins chères.

Un rapport publié mardi par la Réserve fédérale a montré que la production des usines américaines a bondi en juillet, ce qui est un signe encourageant pour le rebond économique.

Quelques valeurs.

En termes de stocks, Home Depot a chuté de 4,59 %, la plus forte baisse de l’indice Dow Jones. Les ventes trimestrielles précédemment annoncées aux États-Unis ont été inférieures aux attentes en raison de la baisse de la demande.

autre article : Affectée par les chiffres de la Chine, la Bourse de Paris a reculé de -0,83 %.

Malgré la révision à la hausse de ses prévisions de ventes annuelles, Wal-Mart, le leader mondial de la distribution, n’a gagné que 0,12 %.
L’indice de distribution a montré que dans le premier échange elle avait la plus forte baisse, avec une baisse de 2 %.

Rick Meckler, associé chez Cherry Lane Investments à New Vernon, New Jersey a déclaré :

« Je pense que la baisse des ventes au détail a clarifié pour les investisseurs que COVID pourrait bien être un gros problème à l’automne ».

Katie Nixon, directrice des investissements chez Northern Trust Wealth Management, a déclaré que :

« La toile de fond (du marché) reste vraiment solide ».

Et qu’ :

« À ce stade, lorsque vous avez certains de ces indicateurs macroéconomiques négatifs et que vous avez des marchés qui se vendent du tout – des sommets temporels avec des valorisations assez chères à tous égards, il y aura juste plus de vulnérabilité à ce genre de mauvaises nouvelles. »

Un rapport a confirmé que les ventes au détail ont chuté plus que prévu en juillet aux États-Unis, alors que les manques d’approvisionnement ont fait baisser les achats de voitures, la réouverture économique et les mesures de contrôle de relance ont entraîné une augmentation des dépenses, ce qui a indiqué un ralentissement de la croissance au début du troisième trimestre.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des