Les exportations d’Allemagne vers la Chine baissent pour la première fois en un an

La situation sanitaire, ainsi que les problèmes d’approvisionnement pèsent. L’indice IFO est à son deuxième mois de baisse. Au deuxième semestre, la dynamique de reprise pourrait se dégrader. Les exportations allemandes vers la Chine ont diminué, pour la première fois, en juillet depuis environ un an. Selon l’Office fédéral de la statistique (Destatis), sur un an, elles ont reculé de 3,9% à 8,4 milliards d’euros. 

Première diminution des exportations

Les exportations vers la Chine sont le deuxième marché de l’Allemagne hors Union européenne. Depuis août 2020, elles sont pour la première fois en baisse. Et depuis mai 2020, période impactée par la première vague de l’épidémie de coronavirus, c’est la plus forte chute. 

A découvrir : Selon De Guindos, la Banque centrale européenne pourrait encore rehausser ses prévisions économiques

En revanche, selon Destatis, les exportations vers les Etats-Unis sont en hausse de 15,3% pour atteindre 10,8 milliards d’euros. Dans la même période, celles vers le Royaume-Uni également ont augmenté de 5,6% indiquant 5,8 milliards d’euros. Quant aux exportations allemandes vers la Turquie, elles ont diminué de 7,8% et reculent donc à 1,7 milliards d’euros.

Chine, de la 35ème place à la première position

En 1980, la Chine se trouvait à la 35ème place dans la liste des partenaires commerciaux de l’Allemagne. En 1990, elle passe à la 14ème place et en 2015 elle devient son premier partenaire. 

En 2020, l’Allemagne avait révélé un déficit commercial de 20,4 milliards d’euros contre la Chine. En juillet, les Etats-Unis ont été la première destination des exportations de l’Allemagne. 

Une dégradation pendant deux mois consécutifs

En août, à cause de la situation sanitaire, ainsi que des problèmes d’approvisionnement qui ralentissent l’activité des entreprises, mercredi, l’enquête mensuelle de l’institut IFO révèle que le climat des affaires en Allemagne a diminué pour le deuxième mois consécutif.

Source french.china.org.cn

Son indice du climat des affaires a baissé plus qu’attendu. Si en juillet il a été de 100,4, pour le mois d’août, il a reculé à 99,4. 

Dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration et du tourisme, l’inquiétude se fait ressentir. Si la composante du jugement des chefs d’entreprise concernant les conditions actuelles d’activité est en hausse de 101,4 après 100,4 le mois dernier, celle de leurs prévisions a cependant baissé à 97,5 contre 101,0.

Le rebond de la consommation et la hausse de la dépense publique favorable à la reprise du deuxième trimestre

Les chiffres révisés du PIB allemand publiés mardi ont indiqué que le rebondissement de la consommation, ainsi que la hausse de la dépense publique avaient remonté la reprise au deuxième trimestre, avec une croissance rectifiée à la hausse à 1,6%.

Cependant,  les avertissements émis par le gouvernement concernant le risque d’une quatrième vague de la pandémie de COVID-19 à l’automne indique que les prochains mois pourraient être moins avantageux. 

A voir également : Afghanistan : les actions de l’armée américaine critiquées par la Chine

Par ailleurs, la stabilisation des taux de croissance du PIB supposerait que l’économie allemande ne récupérera pas son niveau d’avant crise cette année, mais en 2022.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des