L'intelligence artificielle

Le start-up Dataiku lève 400 millions de dollars

L’éditeur français Dataiku lève 400 millions de dollars. La plateforme a pour objectif de populariser la consommation de la donnée, ainsi que des ustensiles d’intelligence artificielle. La pépite française a déjà emporté 450 d’entreprise dans le monde et ne cesse de développer sa plateforme.

Une nouvelle levée de fonds pour le jeune start-up franco-américain

Dorénavant valorisée à 4,6 milliards de dollars, Dataiku veut structurer l’usage de la data en entreprise et aussi pour les autres types d’utilisateurs à travers le monde. Une réunion dirigée par Tiger Global, à laquelle ont participé les investitures telles que ICONIQ Growth, Capital G, FirstMark Capital, Snowflake Ventures, Battery Ventures et Dawn Capital. Ainsi que de nouveaux investisseurs : Eurazeo, Insight Partners, Lightrock et le CEO de Datadog CEO Olivier Pomel.

 

Démocratiser l’accès et l’utilisation de l’IA et la data science 

La licorne tricolore Dataiku, installée désormais aux États-Unis. La création a été faite en 2013 en France par Florian Douetteau. Dataiku a pour objectif de démocratiser l’accès et les usages de l’intelligence artificielle pour la data science en entreprise. Chaque salarié a le privilège d’accéder à de telles technologies et ambitionne de ne pas laisser cette prérogative à quelques data scientistes. Le start-up propose divers outils clefs, qui permettant à des data scientistes et à des salariés qui ne sont particulièrement développés en intelligence artificielle ou en analyse des données d’exploiter la plateforme.

autre article : Sendle lève 35 millions de dollars en financement de série C 

Des séries d’outils ont été mises à disposition sur sa plateforme dite Dataiku, cela dans le but d’offrir des réponses à des problématiques d’optimisation marketing, de détecteur de fraude ou de maintenance prévisionnelle.

 

« Les entreprises qui use Dataiku poussent leurs salariés — qu’ils se soient dans le secteur technique, commerciaux ou travaillent dans le code avec ou sans compétences dans le code et les arment avec des talents pour qu’ils puissent prendre de meilleures résolutions peu à peu avec les données » selon le résumé de CEO Florian Douetteau.

 

Une entreprise en plein essor

La plateforme a eu du succès, car dès la précédente levée de 100 millions de dollars réalisée au mois d’août dernier, l’éditeur français a obtenu 300 entreprises clientes à 450. Pour ceux qui disposent de sites à New York, Paris, Londres, Munich, Sydney et Singapour ont pareillement s’emparer habilement de leurs effectifs de 450 salariés à 750.

à lire aussi : Comment « Achetez maintenant, payez plus tard » utilise Open Banking

Sa plateforme a appâté L’OTAN : une société qui utilise la plateforme d’analytique des données pour le développement et l’élaboration des projets d’IA sur le terrain. D’autres sociétés ont été séduites par cette plateforme, comme Showroomprivé, Sephora, GE Aviation, Unilever ou encore BNP Paribas.

 

Dataiku donne pas détaillé de ce qu’elle prévoit de faire avec ces fonds, comme le précédent. Tout ce qui est certain c’est qu’il envisage d’accroître ses effectifs pour convoiter le développement de sa plateforme et afin d’attirer des nombres de clients dans le monde.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des