La nouvelle politique de Google autorisant à nouveau les publicités cryptos restreint entre en vigueur.

La révision de la politique publicitaire de Google lancée en juin est entrée en vigueur. La société autorise désormais certaines publicités de crypto-monnaie, telles que les publicités faisant la promotion des échanges et des portefeuilles de crypto-monnaie. En effet, les annonceurs doivent répondre à certaines exigences et être certifiés par Google.

Une révision de politique par Google

La nouvelle politique publicitaire pour les produits et services financiers annoncée par Google en juin a commencé.

Les entreprises qui « fournissent des services d’échange de crypto-monnaie et des portefeuilles » au public américain peuvent désormais faire de la publicité sur Google. Un avis sur le site du géant de l’internet détaille :

« À partir du 3 août, les annonceurs proposant des bourses de crypto-monnaie et des portefeuilles ciblant les États-Unis peuvent faire la publicité de ces produits et services lorsqu’ils répondent aux exigences suivantes et sont certifiés par Google. »

Le communiqué de presse détaille les autres conditions que les bourses et les portefeuilles doivent remplir afin d’éliminer les publicités louches et les escroqueries cryptographiques flagrantes.

Pour être certifiés par Google, les annonceurs doivent :

  • être enregistrés en tant que société de services monétaires auprès du FinCEN (Financial Crimes Enforcement Network) ou d’une banque à charte fédérale ou d’État.
  • se conformer aux exigences légales applicables.
  • leurs annonces et pages de destination doivent être conformes aux règles de Google en matière de publicité.

Les publicités d’ICO et de la DeFi toujours en suspension

Bien que la nouvelle politique autorise certaines publicités sur crypto-monnaies, Google interdit toujours les publicités pour les initial coin offerings ICO, les protocoles du commerce DeFi et ceux qui « promeuvent l’achat, la vente ou la transaction de crypto-monnaie ou de produits connexes ».

De plus, les « destinations publicitaires qui regroupent ou comparent des émetteurs de crypto-monnaies ou de produits connexes » sont interdites.

L’une des catégories de publicité interdites est « les recommandations de célébrités en matière de crypto-monnaie ». De nombreuses escroqueries utilisent Google et Youtube pour promouvoir des cadeaux Bitcoin frauduleux. Nabilla en est un exemple concret pour une publicité mensongère sur les cryptos, et a fini par payer une amende.

L’affaire Steven Seagal qui fait toujours à la une des actualités en est une autre preuve.

En juin 2018, alors que le boom des ICO battait encore son plein, Google a décidé d’arrêter toutes les publicités de services de crypto-monnaie. Cependant, le changement de cap montre donc que l’industrie a acquis une certaine légitimité. Néanmoins, il est difficile de prédire quel effet ce changement aura sur les crypto-monnaies. Par contre, on peut estimer que ce nouveau risque potentiel peut aider à attirer de nouveaux investisseurs dans le domaine des crypto-monnaies.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des