La CVMO du Canada a émis un avertissement contre les sociétés de cryptographie non enregistrées.

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO ou OSC) du Canada a émis une autre alerte aux consommateurs avertissant les résidents de plates-formes cryptographiquesnon enregistrées, y compris trois sociétés liées à KuCoin. Le dernier avertissement de l’OSC fait partie d’une série de mesures que le régulateur prend pour protéger les investisseurs des risques associés aux actifs numériques.

Un avertissement dans le cadre de protection des investisseurs

L’OSC émet de temps à autre des avertissements à l’intention des investisseurs concernant des activités nuisibles sur le marché des valeurs mobilières. Ces avertissements ont pour but d’informer le public sur des types spécifiques de fraude ou d’autres activités illégales. Cela afin que les investisseurs puissent prendre des décisions éclairées quant à l’endroit où ils choisissent d’investir leur argent.

La commission a émis un avertissement similaire en juin, alléguant que Kucoin est une organisation non enregistrée. L’alerte d’aujourd’hui nomme 13 entreprises, dont beaucoup sont des sociétés de crypto-monnaies qui ne sont pas autorisées à faire du commerce ou à donner des conseils en matière de valeurs mobilières en Ontario. En effet, la liste comprend des filiales de KuCoin, que la commission a réussi à interdire d’opérer en Ontario avec une victoire en salle d’audience.

A découvrir : Voyager demande au tribunal de rejeter une poursuite des investisseurs contre son fondateur et Mark Cuban.

L’espace cryptographique au Canada

Au Canada, les crypto-monnaies ont récemment fait l’objet d’un examen minutieux. Le gouvernement essaie de trouver la meilleure façon de les réglementer. Selon un récent rapport de la Banque du Canada, le nombre de détenteurs de Bitcoin passera de 5 % en 2020 à 13 % en 2021.

La détention moyenne de Bitcoin est de 500 $ et, en raison de sa forte volatilité, la plupart des investisseurs l’utilisent à des fins de spéculation, ce qui le rend inadapté comme moyen de paiement. Malgré cet engouement, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières  ont maintenant exigé que toutes les plateformes de négociation de crypto-monnaies au Canada acceptent certaines normes avant de faire des affaires.

À la suite de la première série d’exigences de pré-enregistrement de l’OSC ou CVMO pour les plateformes de négociation d’actifs en crypto-monnaies, Crypto.com a conclu un accord de pré-enregistrement, ce qui en fait la première bourse de crypto-monnaies à opérer sous cette législation. 

En tendance : Le lancement d’un nouveau forum blockchain en Inde pour faire du pays un hub mondial de la cryptographie.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de