Voyager demande au tribunal de rejeter une poursuite des investisseurs contre son fondateur et Mark Cuban.

Les avocats de Voyager Digital ont demandé au tribunal de la faillite d’arrêter un procès des investisseurs. Il s’agit d’une accusation contre le fondateur et PDG de la société Stephen Ehrlich et le propriétaire des Dallas Mavericks Mark Cuban. Pour rappel, le prêteur Voyager fait actuellement l’objet d’une procédure de mise en faillite.

Un aperçu sur l’allégation de Mark Cuban et Stephen Ehrlich

Il y a deux semaines, un recours collectif a été déposé devant le tribunal de district américain du district sud de la Floride contre Mark Cuban et Steven Ehrlich.

12 principaux plaignants accusent Cuban de cibler « les fans jeunes et inexpérimentés » en promouvant à plusieurs reprises l’entreprise. Cela en s’efforçant d’utiliser leur expérience en tant qu’investisseurs pour tromper des millions d’Américains avec une part importante de leurs économies à investir dans Voyager Digital.

En outre, ils allèguent que Mark Cuban a fait de fausses déclarations contre des plaignants concernant des commissions non divulguées pour des transactions cryptographiques effectuées sur Voyager. Le statut d’assuré du prêteur auprès de la Réserve fédérale et de la FDIC est également contesté, selon des documents judiciaires. Cuban a en outre semblé approuver et soutenir fermement le partenariat entre sa société et le présumé Voyager.

Les plaignants ont poursuivi en soulignant qu’il a fièrement décrit comment « il aiderait personnellement ceux qui ont des fonds et une expérience limitée à augmenter considérablement la portée et la portée de la plate-forme Deceptive Voyager ».

A lire aussi : L’Association iranienne a appelé à une réglementation stable des cryptos face à son utilisation dans l’importation en Iran.

Voyager demande l’arrêt des poursuites

Selon le rapport, les avocats ont fait valoir qu’Ehrlich et Cuban sont impliqués dans un procès similaire intenté par le même groupe de plaignants contre le Voyager lui-même. Notamment, le dépôt de bilan met fin à de nombreuses actions en justice, y compris les poursuites pour recouvrement de créances.

Toutefois, cela ne s’applique pas aux tiers, y compris les responsables de l’entreprise. Néanmoins, un juge de la faillite peut accepter d’étendre la protection temporaire à d’autres personnes impliquées dans l’entreprise.

Pour rappel, Voyager Digital a déposé son bilan en juillet, invoquant « la volatilité à long terme et la contagion sur le marché de la cryptographie et le défaut de paiement de 3AC sur les prêts dus par les filiales de la société. »

La FDIC et le Federal Reserve Board ont récemment ordonné à Voyager de cesser de faire des déclarations fausses et trompeuses. Cela concerne son statut d’assurance-dépôts FDIC sur ses différents comptes.

Bonus : Paypal rejoint le réseau TRUST de Coinbase pour se conformer aux industries financières.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de