La crypto-banque suisse SEBA a levé 120 millions de dollars de financement de série C pour « se développer à l’international et offrir des services NFT ».

Une levée de fonds de 120 millions de dollars auprès des investisseurs renommés

SEBA, une banque crypto suisse réglementée fondée par d’anciens employés d’UBS, a levé 110 millions de francs suisses (environ 120 millions de dollars) dans le cadre d’un tour de table de série C.

Le cycle est co-dirigé par un consortium de 3 sociétés d’investissement AltiveOrdway Selections and Summer Capital et DeFi Technologies. D’autres investisseurs, dont Alameda Research et l’investisseur SEBA existant, la banque privée suisse Julius Baer, ont également participé au tour.

Pour rappel, Buehler a fondé la société en 2017 avec ancien responsable mondial des changes chez UBS, Andreas Amschwand. Auparavant, Buelher travaillé chez UBS Wealth Management en tant que responsable des services d’actifs et devient le seul fondateur de la société après la démission de Amschwand en tant que président en 2020.

Voir plus : Le géant des paiements Visa s’associe à Consensys pour rendre la monnaie numérique CBDC interopérable pour tous et partout

S’étendre à l’international et offrir des nouveaux produits et services

Dans une interview avec The Block, le directeur général de la banque, Guido Buehler, a déclaré que le nouveau capital aiderait SEBA à se développer à l’international, à accroître ses effectifs et à lancer de nouveaux produits et services. SEBA opère actuellement sur plus de 25 marchés et cherche à se développer aux Émirats arabes unis, à Hong Kong et à Singapour. Concernant les plans d’expansion des effectifs, Buehler a déclaré que la banque prévoyait de doubler la taille de son équipe existante à plus de 100 personnes au cours des 12 à 18 prochains mois.

3SEBA est une crypto-banque institutionnelle proposant des services de conservation, de négociation, de prêt et de gestion des investissements. La banque explore également les opportunités sur les marchés NFT, tels que les services de prêt et de garde, et les marchés DeFi, tels que l’accès aux pools d’autorisations; » a déclaré Buehler.

Plus tôt ce mois-ci, SEBA a été ajouté à la liste blanche par Fireblocks pour participer au protocole Arc autorisé d’Aave. La banque cherche désormais à être whitelistée par l’Aave Arc pour consolider ses clients.

Buehler a déclaré que les activités de SEBA avaient considérablement augmenté au cours de l’année écoulée, avec des revenus multipliés par près de 10 et une base de clients par 3. Il a refusé de donner des chiffres absolus, mais a déclaré que la banque n’était pas encore rentable.

Buehler a également refusé de partager l’évaluation de SEBA. La semaine dernière, le rival de SEBA Sygnum a levé 90 millions de dollars lors d’un tour de série B à une valorisation post-money de 800 millions de dollars. Le cycle de la série C porte le financement total de SEBA à ce jour à environ 295 millions de dollars, a déclaré Buehler, ajoutant que le cycle était presque 100 % sursouscrit.

A découvrir : TransUnion s’associe à Spring Labs pour permettre aux prêteurs cryptographiques de vérifier leurs rapports de crédits.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires