La Commission européenne publie les sanctions imposés par la Russie, excluant le pays dans le système financier international.

Les dirigeants des commissions européennes ont conjointement publié une déclaration officielle annonçant les sanctions pour la Russie suite à la crise russo-ukrainienne, le samedi 26 février. Les mesures prises visent en effet à isoler le pays du grand système financier mondial. Cela inclut le rétrait de certains banques russes dans le système de messagerie interbancaire  SWIFT.

Des sanctions pour isoler la Russie du système financier international.

Après la condamnation de la décision du président russe Vladimir Poutine de donner le feu vert à l’attaque, la Commission européenne a pris une série de mesures pour sanctionner la Russie.

Les dirigeants de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Royaume-Uni, du Canada et des États-Unis ont conjointement publié une déclaration officielle. La Commission européenne a ainsi annoncé qu’elle retirerait certaines banques russes du système de messagerie SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication). Cette décision vise à entraver la capacité de la Russie à effectuer des paiements transfrontaliers. Ils soulignent l’intérêt commun à défendre l’Ukraine contre la Russie citant qu’ils garantiront à à ce que cette invasion en Ukraine soit un échec stratégique pour le président russe.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé 5 mesures positives à l’encontre des autorités russes. 

Des mesures restrictives ont était également annoncés pour empêcher la banque centrale russe de déployer ses réserves internationales d’une manière qui pourrait saper les sanctions.

Les dirigeants de la Commission européenne prévoient en outre de limiter la vente des soi-disant passeports dorés. Le responsable l’a décrit comme une échappatoire qui permettait aux riches Russes liés au Kremlin de devenir citoyens d’autres pays et d’accéder à certains systèmes financiers.

La Commission européenne mettra bientôt en place un groupe de travail transatlantique pour assurer la mise en œuvre effective de toutes les sanctions, visant principalement à geler les avoirs à l’étranger des fonctionnaires, des élites russes et de leurs familles. Comme cinquième mesure, le comité prévoit d’accroître la coordination contre la désinformation et d’autres formes de guerre hybride.

A découvrir : Le Parlement européen retarde la législation sur la cryptographie pour répondre aux préoccupations concernant une éventuelle interdiction de la PoW.

L’utilisation des cryptos pour s’échapper aux diverses sanctions imposées

Alors que les pays du monde entier continuent d’imposer de nouvelles restrictions financières à la Russie, les milliardaires russes pourraient utiliser des crypto-monnaies pour contourner les sanctions imposées par les dirigeants mondiaux.

Maintenant, que les banques russes risquent d’être exclues du réseau financier international SWIFT, les crypto-monnaies pourraient être la clé pour permettre aux riches d’échapper aux sanctions.

La banque centrale européenne souligne qu’un cadre réglementaire pour le secteur cryptographique est une obligation pour empêcher le contournement des sanctions pour la Russie.

Pour aller plus loin : L’Ukraine fait appel aux plateformes de trading cryptographiques pour geler tous les comptes russes.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires