La Bourse de Paris revient sous les barres de 6 800 points (-0,73 %).

Mercredi, la Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,73%, plombée par une forte baisse des produits de luxe, et inquiète d’une baisse de la consommation chinoise.

L’indice phare du CAC 40 a perdu 49,73 points à 6 770,11 points. Il s’agit de son troisième jour consécutif de baisse. Son rendement mardi était de 0,28%.

Lara Nguyen, experte indépendante des marchés, déclare qu « Après le record atteint vendredi, c’est légitime que la bourse ait besoin de souffler ».

Vendredi, le CAC 40 a franchi le seuil des 6 900 points, très proche de son record historique de septembre 2000 (6 944,77 points).

Cependant, les données sur la consommation et la production industrielle en Chine et aux États-Unis publiées depuis le début de cette semaine ont été quelque peu décevantes, la ramenant sous les 6.800 points.

à lire également : Augmentation de tarif à 12 % pour la filiale Britannique d’EDF.

Mercredi, l’indice a été particulièrement tiré vers le bas par la valeur de l’industrie du luxe, qui a représenté une grande partie de son poids.

Les entreprises de luxe dépendent fortement de la demande chinoise s’inquiétant que la consommation dans le pays va ralentir après l’annonce d’une baisse des ventes au détail plus importante que prévu en juillet.

Plus important encore, comme l’a souligné le président chinois Xi Jinping lors d’une conférence consacrée aux questions économiques mercredi, pour la justice sociale, des mesures devraient être prises pour « ajuster les revenus excessifs » et « augmenter les revenus des groupes à faible revenu ».

Le rapport de discussion de la Réserve fédérale (Fed) lors de la dernière réunion sur les devises en juillet sera publié à 18 heures GMT, après la fermeture de la Bourse européenne. Une publication qui pourrait fournir plus d’informations sur les intentions de la banque centrale américaine. Les investisseurs espèrent à ce que le soutien monétaire de la Réserve fédérale diminue avant la fin de l’année.

Les actions liées au luxe s’affaiblissent.

Les valeurs du luxe, qui représentent plus du quart de l’indice de la Bourse de Paris, ont continué de baisser.

  • Le géant LVMH a chuté de 5,16% à 654,90 euros, la plus forte baisse depuis novembre 2020.
  • Hermès a enregistré sa pire journée de cotation depuis avril 2020, de -3,76% à 1 280 euros.
  • Le groupe Kering recule de 3,55% à 718 euros. Tous les trois sont des lanternes rouges du CAC 40.
  • L’Oréal recule également de 1,72% à 393,20 euros.

Les secteurs des valeurs défensives

Les valeurs défensives progressent :

  • Engie se hisse en tête du CAC 40 en hausse de 1,66% à 12,15 euros,
  • Veolia en hausse de 1,60% à 28,60 euros, et
  • Air Liquide en hausse de 0,98% à 150,82 euros.

Bonus : Les ventes au détail et Home Depot ont mis la pression sur Wall Street.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des