La 4ème vague de coronavirus à laquelle doit faire face la Suisse est très inquiétante

Le chef de la section de gestion de crise de l’Office fédéral de la santé publique, Patrick Mathys, a déclaré mardi qu’une quatrième vague très inquiétante de l’épidémie de coronavirus atteint la Suisse.

Une hausse des nouveaux cas de contaminations quotidiens

Selon Patrick Mathys, le nombre de contaminations par le coronavirus au quotidien varie entre 2 500 et 3 000 ces derniers jours. Un chiffre proche de celui constaté durant la troisième vague en début d’année. 

Durant un point de presse à Berne, il a également annoncé que la situation actuelle doit être considérée comme défavorable et, dans une certaine mesure, très inquiétante, laissant croire qu’il s’agissait d’une quatrième vague.

A découvrir également : En Allemagne, la croissance en 2021 ne pourrait pas atteindre l’estimation de la Bundesbank

Mardi, une hausse de 2 993 nouvelles contaminations a été enregistrée. Depuis le début de la pandémie, la Suisse compte 761 978 cas. Le gouvernement suisse a révélé 6 décès supplémentaires, ce qui augmente le nombre total de morts liés au coronavirus à 10 461.

Un taux de vaccination plutôt faible

Patrick Mathys n’a pas manqué de faire savoir sa préoccupation concernant la situation des hôpitaux, mais également le taux de vaccination plutôt faible. En effet, près de 56% de la population suisse a, au moins, reçu une dose de vaccin, tandis que 50% en a reçu deux doses. Selon Patrick Mathys, la majorité des patients hospitalisés à cause du coronavirus ne sont pas vaccinées. 

Source : tdg.ch

Il a indiqué que :

« La stagnation des chiffres de la vaccination n’indique pas que la situation puisse s’améliorer dans un avenir proche. (…) La proportion de la population non immunisée est encore beaucoup trop importante »

Une quatrième vague « très préoccupante »

L’augmentation des cas en Suisse sont chez les jeunes, les personnes les plus âgées et les enfants de moins de 10 ans. 

Côté hospitalisations, le niveau est assez proche de la troisième vague au printemps dernier. Une hausse exponentielle, puisque depuis le début du mois de juillet, sur une semaine, le nombre d’hospitalisations a été trente fois plus. Sur 10 personnes, 9 personnes ne sont pas vaccinées.

A voir aussi : Véran déclare qu’en France, une troisième dose de vaccin serait probablement proposée dès septembre

Au niveau des soins intensifs, la situation est aussi préoccupante et peut être considérée comme tendue. En effet, trois quarts des lits sont occupés, dont un quart par des malades COVID-19. En revanche, le nombre de décès affiche un niveau plus bas. 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des