En Allemagne, la croissance en 2021 ne pourrait pas atteindre l’estimation de la Bundesbank

Cette année, il se peut que la croissance de l’Allemagne n’atteigne pas l’estimation de la Bundesbank. La banque centrale allemande a déclaré dans son rapport mensuel publié lundi que la pandémie de COVID-19 pourrait éventuellement peser d’une manière surprenante sur l’économie autonome.

Une prévision déjà pessimiste par IFO au mois de mars

Au mois de mars, l’Institut allemand de recherche économique (IFO) a publié une prévision pessimiste concernant l’économie allemande en 2021, sous la pression d’une lente reprise après les conséquences de la pandémie de coronavirus.

L’institut a révélé, dans un rapport, qu’il avait diminué les prévisions de croissance économique pour l’Allemagne au cours de 2021 à 3,7% en comparaison à son estimation précédente de 4,2% de croissance. 

Selon la déclaration des chercheurs de l’institut, la crise sanitaire du coronavirus est en train de se balancer, ce qui mène à une baisse de la forte reprise espérée. Concernant la croissance économique en 2022, l’IFO a augmenté ses estimations de 2,5% à 3,2%.

Le rapport révèle que le coût total de l’épidémie en Allemagne de 2020 à 2022, serait de 405 milliards d’euros, mesurés en termes de perte de production économique. D’après les espérances, le nombre de chômeurs en Allemagne baissera légèrement de 2,7 millions en 2020, à 2,65 millions en 2021 pour atteindre 2,44 millions en 2022.

A voir aussi : Powell soutenu par Yellen, ce lundi, rebondissement du pétrole et d’autres dossiers clés

L’IFO prévoit que les prix à la consommation soient en hausse de 0,5% pour atteindre 2,4% durant cette année, puis à 1,7% en 2022. Les estimations de l’Institut allemand de recherche économique varient en fonction de la future évolution de la pandémie.

Une reprise économique plus lente en 2021

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie d’Europe devrait augmenter de 3,7% cette année et de 5,2% en 2022. La Bundesbank a indiqué que la reprise est plus lente que ce qui a été prévu durant ses premières semaines et pèserait sur la projection pour 2021.

L’Allemagne est toujours susceptible d’avoir profité d’une croissance solide cet été avec l’assouplissement des restrictions, qui a favorisé le secteur des services, et la réduction des nouveaux cas de coronavirus. 

source : lesechos.fr

La Bundesbank a souligné qu’en automne, des mesures de restrictions pourraient être restaurées, si les infections augmentent, mais il est peu envisageable qu’elles soient également strictes que par le passé vu les progrès effectués par l’Allemagne en matière de vaccination. 

Une baisse du rythme des vaccinations

Toutefois, une diminution du rythme des vaccinations représente un risque et les indicateurs de confiance indiquent une crainte grandissante tandis que l’Europe fait face au variant Delta du coronavirus, très contagieux. 

A découvrir également : Afghanistan : Des avions de compagnies privées américaines sont saisis par Washington

La banque centrale a déclaré :

« Le variant Delta et une baisse de la dynamique de la vaccination pourraient conduire à un nouveau durcissement des mesures de protection »

La Bundesbank a gardé son estimation d’une inflation pouvant être à 5% vers la fin de l’année. Un chiffre qui est nettement au-dessus de l’objectif de 2% de la Banque centrale européenne, avant de retomber clairement en début d’année prochaine.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des