Un mandat d'arrêt international contre Do Kwon

Interpol pourrait émettre une notice rouge pour capturer le fondateur de Terra Do Kwon.

Les procureurs sud-coréens ont demandé à Interpol d’émettre une notice rouge pour Do Kwon, le fondateur de Terra. Cela intervient après que la police de Singapour a confirmé que Kwon n’était plus dans le pays. Si une notice rouge est émise, les autorités de 195 pays seront invitées à le localiser et à l’arrêter.

Une demande de publication d’une notice rouge contre Do Kwon.

Le bureau des procureurs du district sud de Séoul a entamé la procédure visant à placer Do Kwon sur la liste des notices rouges d’Interpol, a rapporté Bloomberg. Si la demande est acceptée, une notification sera envoyée à la police de 195 pays dans le monde.

Pour rappel, une notice rouge d’Interpol est émise pour un fugitif recherché ou purgeant une peine. Elle s’agit comme une demande adressée aux forces de l’ordre de 195 pays pour « localiser et arrêter temporairement une personne en attendant son extradition, sa remise ou une action en justice similaire », selon le site Internet d’Interpol.

Cette décision intervient après que la police de Singapour a confirmé que Do Kwon n’est plus à Singapour. Le fondateur de Terra, Do Kwon, a tweeté qu’il n’était pas en fuite et qu’il coopérerait avec les autorités. Cependant, les procureurs ont réfuté sa défense et affirmé qu’il était « manifestement en fuite ». Cela en affirmant avoir suffisamment de preuves pour étayer cette affirmation. En outre, Do Kwon a engagé des avocats pour préciser qu’il n’avait pas l’intention de se présenter devant les procureurs pour être interrogé.

Le bureau du procureur du district sud de Séoul a demandé à un tribunal sud-coréen de délivrer des mandats d’arrêt contre Do Kwon et cinq autres personnes. Ils sont en effet accusés d’avoir enfreint la loi sur les marchés des capitaux. Les procureurs tentent actuellement de retrouver Do Kwon.

Le crash de Terra bouleverse le marché des crypto-monnaies

Terraform Labs a provoqué un désastre sur le marché des crypto-monnaies après que le jeton Luna sous-jacent ait perdu près de 100 % de sa valeur en quelques jours, entraînant un découplage du stablecoin UST.

Le soi-disant stablecoin UST et la crypto-monnaie Terraform Labs LUNA ont fortement implosé en mai. Cela après que les investisseurs ont perdu confiance dans la validité de ses fondamentaux. Les principaux échanges de crypto-monnaie, y compris Binance et Coinbase, ont retiré le jeton et arrêté plusieurs de ses paires de négociation.

Le crash du jeton LUNA a également entraîné la disparition du fonds spéculatif cryptographique autrefois très médiatisé Three Arrows Capital. L’effondrement du fonds a également gravement affecté certains des prêteurs de crypto-monnaie qui lui ont emprunté des milliards. 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de