France : un « train de la relance » parcourt le pays pour promouvoir le plan de relance

Du 6 septembre au 2 octobre, un « train de la relance », genre de caravane promotionnelle de l’action du gouvernement, parcourt la France pour faire la promotion du plan de 100 milliards d’euros d’aide publique lancé il y a un an pour éviter l’écrasement de l’économie après la crise sanitaire. Un futur plan d’investissement est en élaboration et devrait être annoncé « courant octobre ».

Lancement du bilan du plan de relance il y a un an

Depuis un an, Matignon a diffusé un bilan de relance qui fait l’éloge de la « politique économique volontariste de renforcement de la compétitivité de notre économie menée depuis de 4 ans par le gouvernement »

Fin août, environ 47 milliards d’euros ont été investis sur des projets concrets dans le cadre du plan « France relance ». Selon le cabinet du Premier ministre Jean Castex, le gouvernement a pour but, d’ici la fin de l’année, d’attribuer 70 milliards d’euros. 40% du plan de relance français est financé par l’Union européenne.

A découvrir également : Au Canada, à la traîne dans les sondages, Trudeau décide de passer à l’offensive

A elle seule, l’industrie bénéficie directement de 35 milliards d’euros. Un conseiller de Bercy a précisé, que fin août, 2,9 milliards d’euros ont permis « par effet levier », des financements productifs de 11,7 milliards dans l’industrie. L’ambition est de renforcer l’émergence de nouvelles filières industrielles à haute valeur ajoutée, la polyvalence des chaînes de valeur technologique et la croissance des compétences nécessaires à leur développement.

Lundi, le Premier ministre a annoncé, durant un discours au salon Global Industrie à Lyon, que le gouvernement va administrer 150 millions d’euros de plus dans le programme « Territoires d’industrie » permettant de relancer de nouvelles activités dans des bassins touchés par des restructurations.

Source : alvinet.com

Au niveau des collectivités, 11 600 projets ont bénéficié des investissements, dont 2 000 rénovations d’écoles, 70 centres médicaux de proximité, 1 300 km de pistes cyclables ou des rénovations de bâtiments publics. Le plan a permis d’essuyer des pertes de recettes de systèmes de transports en commun, comme à Châteauroux ou Limoges.

Le mécanisme de lutte contre les friches urbaines, très sollicité, a retenu 500 projets. La réhabilitation et la dépollution de 1 365 ha de friches seront réalisées. Une extension a été annoncée.

Les dispositifs dédiés aux particuliers ont assaini 475 000 demandes pour MaPrimeRenov depuis le début de l’année, contre 192 000 en 2020 et 420 000 pour le bonus écologique ou la prime à la conversion automobile.

A la cohésion sociale, 2,6 millions de jeunes ont reçu des aides pour l’emploi, la formation ou l’insertion.

« La France de 2030 »

Critiqué sur ce sujet, Matignon accentue la « déconcentration » des subventions, que les sélections de projets retenus sont effectuées via des comités locaux de pilotage, présidés par les préfets. Il détaille dans son communiqué la façon dont le gouvernement a mené son action, sa gouvernance, en précisant ses principes clés : accessibilité, concertation, transparence et déconcentration. 

A voir aussi : Les analystes pensent que la Banque centrale européenne annoncera la réduction du PEPP en décembre

En insistant sur le dialogue et la concertation avec les acteurs de la relance, il a rappelé que c’est grâce à ce système qu’un accord de méthode entre l’Etat et les Régions a été conclu en été 2020 traitant des modalités de compensation de la réduction des impôts de production. Matignon rappelle alors que le nouveau plan d’investissement « pour préparer la France de 2030 » indiqué par le président le 12 juillet, sera révélé dans les semaines à venir.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des