Circle choisit BNY Mellon comme principal dépositaire de ses réserves d’USDC.

Dans un communiqué, publié hier, la société mondiale de crypto-finance Circle annoncé que la Bank of New York Mellon Corporation, communément connue sous le nom de BNY Mellon, a été choisie comme « dépositaire principal » des actifs de réserve derrière le stablecoin USDC.

BNY Mellon comme dépositaire des réserves du stablecoin USDC de Circle

Circle a récemment déclaré que la banque BNI Mellon deviendra sa principale dépositaire pour ses réserves de stablecoins. Selon Circle, le nouveau partenariat aidera à connecter les marchés des capitaux traditionnels aux marchés des actifs numériques.

Le PDG et responsable du numérique, BNY Mellon Asset Services, Roman Regelman, a commenté le développement : « Notre rôle en tant que dépositaire des réserves de l’USDC soutient le marché au sens large et crée de la valeur pour nos clients, sur la base de notre engagement à l’intersection de la confiance et point de rôles et d’innovation.

Selon le communiqué, les 2 sociétés travailleront ensemble pour faciliter l’échange d’expertise sur les questions liées aux marchés numériques et traditionnels. Ces problèmes comprennent :

  • la connexion des marchés de capitaux traditionnels et numériques,
  • la gestion de la trésorerie pour les paiements fiduciaires et non fiduciaires,
  • la garde des actifs numériques,
  • la gestion des investissements et
  • l’extraction de devises numériques à des fins de règlement.

Circle renforce sa crédibilité et la confiance dans sa marque stablecoin et positionné son produit phare comme un stablecoin premium, en choisissant la plus grande banque dépositaire. 

Pour rappel, BNY Mellon est le plus grand dépositaire traditionnel au monde, détenant plus de 46 000 milliards de dollars d’actifs. Quant aux USDC, c’est le deuxième plus grand stablecoin avec une capitalisation boursière de près de 52 milliards de dollars.

Voir plus : Les commissions européennes adoptent une loi interdisant les transactions cryptographiques anonymes.

Faciliter l’accès des institutions aux actifs numériques

La banque Mellon est devenue la première banque qui fait son entrée dans le marché par la garde numérique. Elle a annoncé, en février, le développement d’une plateforme de conservation d’actifs numériques pour permettre aux clients institutionnels de s’exposer aux crypto-monnaies. Avec ce lancement, la banque vise à permettre aux institutions de stocker des crypto-monnaies dans les portefeuilles crypto de BNY Mellon.

Mellon a déclaré que le nouveau service de garde d’actifs numériques s’étendra progressivement et intégrera une variété d’actifs traditionnels et numériques à jetons.

Par ailleurs, le partenariat avec le stablecoin USDC confère à Bank of New York une crédibilité significative et renforce sa marque auprès des clients crypto.

Bonus : L’inde adopte une loi imposant une taxe sur les plus-values de 30 % sur les crypto-monnaies.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de