Binance US envisage une introduction en bourse a déclaré son PDG, Changpeng Zhao.

Selon le PDG de Binance Changpeng Zhao (CZ), Binance American Exchange étudie la possibilité d’une introduction en bourse. Grâce à cette transaction, malgré la répression continue de la bourse par les régulateurs, Binance USA espère adopter une structure d’entreprise avec laquelle les régulateurs sont plus familiers.

L’intention de Binance US à devenir public

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (alias CZ) a déclaré lors de la conférence en ligne « REDeFiNE Tomorrow » que Binance America explorait la possibilité d’une introduction en bourse.

Binance US a été lancé en 2019 et fonctionne comme une entité distincte de Binance.com. Brian Brooks, un ancien haut responsable du Trésor américain, a été nommés PDG de Binance America plus tôt cette année pour aider l’échange à se développer aux États-Unis.

à décovrir également : Le 393,6 millions de dollars a été brûlé par Binance. À quoi cela va servir ?

Selon Zhao, l’écosystème est désormais de plus en plus régulé. Pour ce faire, Binance doit passer d’une start-up technologique à une société de services financiers.

« Binance US étudie la voie de l’introduction en bourse. La pl

upart des régulateurs sont familiers avec un certain modèle, ou un siège social, une structure d’entreprise. Nous mettons en place cette organisation pour faciliter une introduction en bourse. » a-t-il déclaré.

Enfin, selon CZ, après la cotation de la plateforme de trading Coinbase au Nasdaq, les grandes sociétés de crypto-monnaie disposent désormais d’un environnement favorable pour réaliser une introduction en bourse. En fait, plusieurs bourses américaines telles que Gemini, Kraken et Circle envisagent des introductions en bourse.

Binance sous répressions réglementaires

Binance est la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde en termes de volume de transactions et a récemment été confrontée à de nombreux obstacles réglementaires. Depuis le début du mois de juin, l’exchange a été confronté à des obstacles réglementaires.

Parmi cela l’Italie qui a récemment interdit Binance de s’exercer sur son pays, la Pologne a également averti la plateforme d’échange de crypto-monnaie.

La Royaume-Uni a de même ordonné Binance de cesser ses activités sur le pays, et sur toutes autres pays comme le Thaïlande, le Japon et aux îles Caïmans qui ont pris des mesures aussi contre l’échange.

La conformité fait partie de ses plans futurs.

A travers cette introduction en bourse, Binance America tente d’entrer avec une structure plus classique. Les régulateurs s’inquiètent souvent du manque de siège officiel. En réponse, Binance a continué de renforcer son équipe de supervision dédiée.

En mars de l’année dernière, l’ancien sénateur américain, Max Baucus, a rejoint le géant Chinois en tant que conseiller réglementaire, et peu de temps après, 2 anciens membres du GAFI (Groupe d’action financière)  ont également rejoint les rangs. CZ a souligné :

« Nous recrutons de nombreux spécialistes de la conformité, ainsi que d’anciens responsables d’agence, afin d’améliorer la communication de Binance avec les régulateurs. »

Néanmoins, Binance a récemment fait l’objet d’un examen minutieux de la part des régulateurs mondiaux. Le futur plan de l’échange semble enfin clair. En effet, plutôt cette année, Zhao souhaitait démissionner de son poste de PDG au cours des 2 à 5 prochaines années pour se concentrer pleinement sur le développement de BNB et Binance Smart Chain. Ces plans semblent désormais plus déterminés.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des