Circle améliore la transparence du stablecoin USDC dans le cadre de son introduction en bourse.

Alors que Circle se prépare à son introduction en bourse, son PDG, Jeremy Allaire, a annoncé que le stablecoin de l’UDSC deviendrait plus transparent et a souligné que des rapports sur les réserves de l’USDC et diverses certifications seraient publiés.

La transparence du stablecoin USDC

Le PDG de Circle, Jeremy Allaire, a déclaré dans une série de tweets publiés le 8 juillet que son entreprise s’efforcerait d’accroître la transparence de l’USDC, en particulier compte tenu de l’augmentation de l’utilisation et de l’exposition des actifs. D’après lui, cette transparence publique est en effet dans le cadre de sa transition vers une introduction en bourse.

Publications de Jeremy Allaire – Source : Twitter

Alors que les grandes entreprises et les institutions financières commencent à utiliser des pièces stables, le cofondateur et PDG de Circle a souligné que la transparence publique est nécessaire, et que cela augmenterait la visibilité des réserves qui soutiennent l’USDC.

Une aperçue sur les rapports de réserves

En 2018, Circle a délivré un certificat fourni par Grant Thornton pour vérifier les réserves à un moment donné, mais les données fournies n’étaient pas aussi complètes qu’un audit formel. Jusqu’en mars 2020, la certification montrait que l’USDC était adossé à des dollars américains et détenu par des institutions de dépôt approuvées par le gouvernement américain. Cependant, depuis le début de la pandémie, ces preuves sont devenues plus insaisissables.

Circle a donc confirmé que la réserve est détenue par une agence spécialisée et se compose d’investissements agréés, mais n’a jamais précisé sa nature. En juin 2020, Circle a de nouveau annoncé que son USDC était adossé à des « actifs de réserve ». Selon les directives du Fonds monétaire international (FMI), ces actifs doivent être en devises, en or ou en droits de tirage spéciaux (DTS), représentant le droit d’obtenir des devises étrangères ou d’autres avoirs de réserve.

Enfin, depuis décembre, le rythme de délivrance des certificats a fortement ralenti. Cependant, le succès écrasant de l’USDC lors du dernier marché haussier et la promotion de l’introduction en bourse de Coinbase ont causés inévitablement des problèmes comptables à ses émetteurs.

« Circle a l’intention de devenir l’opérateur de stablecoins à réserve intégrale le plus public et le plus transparent du marché. Avec les dépôts publics à venir, et les nouvelles attestations de réserves de l’USDC, notre intention est de fournir un résumé détaillé des réserves de l’USDC. »

Circle s’apprête à s’introduire en bourse

La volonté de transparence d’Allaire s’inscrit dans le processus d’introduction en bourse du Circle. Le 8 juillet, la société a annoncé son intention d’entrer en bourse via le mécanisme des sociétés d’acquisition à vocation spéciale (SPAC). L’entreprise devrait être complétée par une fusion avec SPAC Concird Acquistion dirigée par Atlas Merchant Capital.

Selon le Wall Street Journal, cette transaction valorise Circle à 4,5 milliards de dollars. L’introduction en bourse devrait avoir lieu au quatrième trimestre 2021. Une fois entrée en vigueur, Circle deviendra une société holding irlandais coté à New York avec le code boursier « CIRCL« .

Circle reconnaît qu’une cotation publique exigera de la société qu’elle se conforme aux normes comptables réglementaires américaines les plus strictes :

« Non seulement l’ensemble des comptes financiers de Circle seront soumis aux normes les plus strictes en matière de responsabilité, mais en définitive, toutes ces divulgations publiques seront soumises aux normes du principal régulateur financier des États-Unis, la SEC. » a déclaré Jeremy Allaire.

La réserve des émetteurs de stablecoin est devenue un sujet brûlant dans le domaine de la cryptographie. Pour rappel, le procureur général de New York a conclu en février que l’affirmation de Tether selon laquelle ses réserves sont entièrement couvertes par des dollars américains est un « mensonge« . Tether a payé une amende de 18,5 millions de dollars pour mettre fin aux accusations sans plaider coupable. En outre, le président du FED de Boston a souligné que les pièces stables pourraient constituer une menace pour le marché du crédit à court terme. Aussi, selon un responsable de la Réserve fédérale, Tether est un défi pour la stabilité financière.

La décision de Circle de devenir plus transparente plaira certainement aux régulateurs qui se sont concentrés sur les pièces stables. D’autres sociétés de stablecoin peuvent également suivre les traces de Circle pour se conformer aux surveillances de plus en plus strictes des régulateurs mondiaux.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires