Binance signe un protocole d’accord avec le Kazakhstan pour soutenir le développement du marché cryptographique dans le pays.

Changpeng Zhao (CZ), fondateur et PDG de Binance, le plus grand échange de crypto-monnaie au monde, a récemment rencontré le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokayev, le premier chef de cabinet adjoint Timur Suleimenov et le ministre Bagdat Musin, qui est en charge de l’innovation et stratégie numérique du pays.

Collaborer à l’adoption et à la réglementation de la cryptographie.

Plutôt dans la journée, Binance a signé un protocole d’accord (MOU) avec le gouvernement du Kazakhstan pour soutenir le « développement du marché des actifs virtuels » dans le pays. En effet, la signature du protocole d’accord permettra à Binance de contribuer à l’élaboration de directives législatives et de politiques réglementaires sur les actifs numériques.

Selon le communiqué , le ministère du développement numérique du pays souhaite intégrer l’infrastructure bancaire au marché de la crypto. Il envisage également de faciliter le développement et la mise en œuvre de la technologie des registres distribués ».

Par ailleurs, au cours de la réunion, ils ont discuté :

  • du potentiel de coopération à long terme entre les institutions compétentes du Kazakhstan et de Binance dans le domaine de la finance numérique
  • de la mise en œuvre de projets d’éducation coopérative à la technologie blockchain.

En outre, le ministère et le géant de l’échange travailleront ensemble. Une collaboration pour promouvoir le centre d’Astana auprès des talents locaux et mondiaux, en créant un hub régional de blockchain. Par ailleurs, la visite officielle de Changpeng Zhao renforce l’engagement de l’échange à expérimenter dans divers domaines.

Bonus : Ark Investisments de Cathie Wood dépose de nouveau une demande sur les ETF au comptant Bitcoin.

Le minage de crypto durable en Kazakhstan

Pour rappel, le Kazakhstan est devenu un acteur clé sur le marché du Bitcoin (BTC) en embrassant la puissance minière de la Chine suite à la répression radicale de cette dernière contre l’industrie. Par conséquent, plusieurs sociétés minières ont délocalisé leurs opérations dans le pays. Cela afin de profiter d’un gaz à bas prix et abondant et de conditions réglementaires favorables.

Cependant, le boom minier du bitcoin dans le pays semble s’essouffler. En effet, l’afflux de mineurs met à rude épreuve l’approvisionnement énergétique du pays. Une situation qui a incité le gouvernement à restreindre l’accès des mineurs à l’électricité. 

En février, le président du Kazakhstan a appelé à une augmentation des taxes sur l’extraction de crypto en raison de la forte consommation d’énergie. Le pays a également réprimé 106 mineurs de crypto illégaux, interrompant leurs opérations dans le pays. 

Pour aller plus loin : Mercado Bitcoin en partenariat avec Stellar, pour une contribution significative au développement d’une CBDC au Brésil.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires