Yield Lab Europe clôture un fonds de 50 millions d’euros pour soutenir les start-ups agritech


Le fonds irlandais intensifiera ses investissements dans des start-ups européennes aux stades d’amorçage et de série A et ouvrira un bureau aux Pays-Bas.

Yield Lab Europe, le fonds d’accélérateur agritech et de capital-risque basé en Irlande, a clôturé un nouveau fonds à près de 50 millions d’euros.

Yield Lab a des opérations aux États-Unis, en Amérique latine et en Asie-Pacifique, et a établi sa base européenne en Irlande pour rechercher des investissements en Europe.

Il soutient les start-ups dans les domaines de l’agritech, de la production alimentaire et de la durabilité et aide ces entreprises à se développer à l’international grâce à son réseau mondial.

Certains des investissements de Yield Lab en Irlande comprennent la start-up de technologie de la santé des abeilles ApisProtect, la spin-out d’IT-Carlow MicroGen Biotech et Micron Agritech, qui développe des kits de test de parasites pour les animaux. Il a levé 21 millions d’euros pour investir en Europe en 2019.

Le nouveau fonds investira aux stades d’amorçage et de série A des entreprises. Le Fonds européen d’investissement par le biais du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), Invest-NL aux Pays-Bas et Allied Irish Bank ont ​​soutenu le nouveau fonds.

Soutenir Silicon Republic

Avec ce nouveau financement en remorque, la société se concentre davantage sur l’Europe où elle est dirigée par les associés directeurs Nicky Deasy et David Bowles.

Il ouvrira un bureau aux Pays-Bas pour étendre sa portée sur le continent grâce à un partenariat avec StartLife, un accélérateur de l’Université et de la recherche de Wageningen. Il prévoit d’investir dans davantage de start-up néerlandaises.

Les critères d’investissement du fonds sont les entreprises qui peuvent fournir un rendement financier tout en ayant un impact environnemental positif en réduisant les émissions de carbone et en soutenant le Green Deal européen et la stratégie de la ferme à l’assiette de la Commission européenne.

«Nous pensons que l’agriculture et la production alimentaire zéro carbone sont une formidable opportunité et peuvent être réalisées d’ici 2040», a déclaré le président du Yield Lab, Paul Finnerty.

«Nous avons investi et continuerons d’investir dans les technologies pour permettre cette transition. Nous sommes impatients d’investir dans l’innovation qui positionne l’agriculture irlandaise comme étant à juste titre considérée comme faisant partie de la solution climatique, et non du problème », a-t-il déclaré.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires