Wall Street débute sa semaine avec une fluctuation de valeurs

En début de la semaine en cours, la Bourse de New York conclut sa séance avec les résultats mitigés de ses différents indicateurs. Deux index qui retiennent l’attention : le Dow Jones fortement appuyé par les titres industriels gagnant 238 points, ou 0,70%, à 34 113 points, tandis que le Nasdaq est acculé à une régression de 67 points à cause du secteur technologique. L’index du S&P 500 quant à lui a enregistré un progrès de 11 points, ou de 0,27%, à 4 192 points. Une grande partie des entreprises affiliées au S&P 500 a publié ses résultats trimestriels qui ont dépassé de près de 20 % les prévisions de bénéfices des analystes.

Un contexte pétri par le fantôme de l’inflation

Les craintes d’une inflation incontrôlée, dans un contexte de hausse des prix des matières premières et de rareté des composants électroniques, continuent de faire craindre une hausse des taux à l’avenir, ce qui pénalise les cours des actions de croissance. La hausse de cette inflation n’est pas totalement inattendue, les responsables de la Réserve fédérale ayant mis en garde contre une flambée des prix lors de la réouverture de l’économie Américaine.

Valeurs en hausse, valeurs en bas !

Sur le Nasdaq 100, c’est Moderna Inc qui a progressé après que le fabricant de médicaments ait déclaré qu’il fournira 34 millions de doses de son vaccin COVID-19 cette année dans le cadre du programme mondial COVAX. Par ailleurs, le recul de cet indicateur est expliqué par la baisse des valeurs technologiques, dont Amazon.com, Alphabet, Facebook et Microsoft, malgré un rendement largement positif.

Sur l’index du S&P 500 : le plus grand gagnant serait l’entreprise du textile GAP inc. Et le plus grand perdant serait Estée Lauder, qui a perdu près de 8% en dépit d’une croissance des ventes grâce aux produits de soins de la peau. Cependant, les ventes de cosmétiques, affaiblies par la pandémie, ont déçu et les revenus ont été inférieurs aux prévisions des analystes.

La firme d’Elon Musk a chuté alors que le constructeur de véhicules électriques, qui fait l’objet d’un examen minutieux en Chine en raison de plaintes relatives à la sécurité et au service à la clientèle, renforce son engagement avec les régulateurs du continent et son équipe de relations gouvernementales.

L’opérateur télécom Verizon a grimpé en valeur pour 0,22%, après avoir annoncé qu’il allait céder son activité (média), issue des acquisitions de Yahoo et AOL, au fond d’investissement Apollo pour un total de 5 milliards de dollars.

Vendredi, les investisseurs seront attentifs aux chiffres officiels de l’emploi pour le mois d’avril, après une première estimation concernant la création d’emplois dans le secteur privé à partir de l’enquête ADP.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires