USA-Joe Biden : organisation d’un sommet international sur la démocratie en décembre

Mercredi, la Maison Blanche a déclaré que les 9 et 10 décembre, un sommet avec des dirigeants de pays démocratiques sera organisé par le président américain Joe Biden à l’occasion d’un effort pour soutenir ces Etats.

Réunion de chefs d’Etat et du gouvernement

Des chefs d’Etat, des acteurs du secteur privé, des philanthropes et des représentants de la société civile seront présents au sommet. Selon les explications de la présidence américaine dans un communiqué, ils se réuniront virtuellement pour débattre des défis auxquels fait face la démocratie pour renforcer ensemble les fondements du renouveau démocratique.

La tenue de ce sommet est une promesse que le président des Etats-Unis Joe Biden avait faite dès les premiers jours de son entrée en fonction.

Dans un an, le président américain compte également tenir en personne, un second sommet avec les mêmes participants pour évaluer leurs évolutions respectives concernant trois objectifs :

« Combattre la corruption, lutter contre l’autoritarisme et promouvoir le respect des droits humains »

Joe Biden entend faire oublier le Trumpisme

Pendant les quatre années que le président républicain a passées à la Maison Blanche, toute approche multilatérale a été mise de côté. En effet, l’ancien chef d’Etat a préféré privilégier les échanges bilatéraux, qui ont été souvent créés des conflits.

Source : courrierinternational.com

Ces deux sommets ont alors pour but de donner l’opportunité aux leaders de ce monde d’être à l’écoute de leurs partenaires et de leurs citoyens. C’est également une occasion pour échanger sur leurs réussites, de soutenir la coopération internationale et de discuter avec franchise des défis que rencontrent la démocratie dans le monde.

A voir également : Etats-Unis : hausse des contaminations et hospitalisations avec le variant Delta

En remportant une victoire bipartite majeure avec l’adoption par le Sénat du plan d’infrastructures, Joe Biden estime avoir ouvert la voie.

Selon la Maison Blanche, durant les six premiers mois du président au pouvoir, la démocratie a été ravivée. 70% de la population sont vaccinés, il a fait avancer un projet de loi d’investissement dans les infrastructures et la compétitivité du pays, appuyé par des élus des deux partis et a fait passer un plan de relance. Il a aussi rétabli les alliances avec les partenaires démocratiques des Etats-Unis.

Un « leader du monde libre »

Les détails concernant la liste des pays invités n’ont pas été communiqués par le président des Etats-Unis. Ceci dit, ce sommet se présente comme une option au rendez-vous traditionnel du G20, mais aussi comme un défi à l’égard de la Chine. Par ailleurs, l’invitation émise par les USA dépasse le cadre restreint du G7, groupe de grandes démocraties occidentales, où les pays émergents ne figurent pas.

A voir aussi : Grèce : face aux dégâts des feux que subi le pays, le Premier ministre demande pardon

Contrairement à son précurseur Donald Trump, Joe Biden a déclaré à plusieurs reprises sa résolution d’endosser à nouveau la mission de « leader du monde libre », traditionnellement destiné au locataire de la Maison Blanche.

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des