Un sondage révèle que 44pc refuseraient une offre d’emploi s’ils ne peuvent pas travailler à distance


Un nouveau rapport du cabinet de recrutement de cadres HRM recommande une approche centrée sur l’humain pour attirer les talents.

À la suite de la pandémie de Covid-19, l’équilibre travail-vie personnelle est désormais la principale raison pour laquelle les candidats seront attirés par un nouvel employeur potentiel, selon un récent rapport de la société irlandaise HRM Recruitment, partenaire mondial du cabinet de recrutement de cadres IIC Partners.

Le rapport, basé sur une enquête menée par HRM auprès de près de 2 000 professionnels, met en évidence la flexibilité et la réduction des déplacements domicile-travail comme facteurs essentiels dans la proposition de valeur d’une organisation pour l’employeur.

Cliquez ici pour découvrir les meilleurs employeurs de la science et de la technologie qui embauchent en ce moment.

Michael O’Leary, PDG de HRM, a déclaré : « Comprendre les principales motivations des candidats est essentiel pour les organisations qui souhaitent attirer les meilleurs talents. Nous avons entrepris cette recherche sachant que la pandémie a eu et continue d’avoir un impact profond sur leur élaboration.

« Le premier défi pour les organisations est d’aligner leurs propositions de valeur pour les employés (EVP) en conséquence et le second est de s’assurer que ces éléments EVP sont authentiquement promus dans les bons viviers de talents et démontrés tout au long d’un processus d’embauche. »

Sur les 1 882 personnes interrogées, neuf répondants sur dix (97 pour cent) ont déclaré qu’un équilibre travail-vie personnelle influençait leur décision de s’engager avec un nouvel employeur.

En conséquence, le rapport recommande aux employeurs de s’adapter à la nouvelle culture du travail à distance qui s’est glissée dans la conversation depuis la pandémie afin de continuer à attirer les meilleurs talents.

Près de la moitié – 44 % – des personnes interrogées ont déclaré qu’elles refuseraient une offre d’emploi sans la possibilité de travailler à distance en tout ou en partie.

Seulement 10 % des dirigeants et des professionnels souhaitent pleinement retourner sur leur lieu de travail. Plus des deux tiers ont opté pour un schéma hybride de deux ou trois jours alternant travail à distance et sur site.

Parmi les personnes interrogées, 13,2 % travaillaient dans l’ingénierie, 12,8 % dans la science et 10,4 % dans la technologie, les autres venant d’autres domaines tels que les RH, la gestion et la finance.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires