Uber crée une société de livraison robotique


Serve Robotics construit et teste un robot de livraison autonome capable d’exécuter des commandes sur de courtes distances.

Uber a créé la branche de livraison de robotique de Postmates en tant que sa propre société.

Postmates X était une division de Postmates, le rival de la livraison de nourriture qu’Uber avait acquis l’année dernière pour 2,65 milliards de dollars. La nouvelle société, baptisée Serve Robotics, continuera à développer son robot de livraison autonome qui se déplace sur des sentiers pour livrer les commandes.

Uber conservera une participation dans Serve tandis que la société nouvellement indépendante a levé un tour de table dirigé par Neo, les fondateurs de Postmates et plusieurs des soutiens d’Uber. Aucun chiffre n’a été divulgué.

Serve sera dirigé par Ali Kashani, qui dirigeait auparavant les Postmates X.

«Alors que les voitures autonomes suppriment le conducteur, la livraison robotique élimine la voiture elle-même et rend les livraisons durables et accessibles à tous», a déclaré Kashani.

Soutenir Silicon Republic

«Au cours des deux prochaines décennies, de nouveaux robots de mobilité entreront dans tous les aspects de nos vies – en premier le déplacement de la nourriture, puis tout le reste.»

Le robot de Serve a été testé à Los Angeles où il effectue des livraisons à courte distance qui peuvent être réalisées en 40 minutes. Il est en test depuis 2018 mais s’est intensifié pendant la pandémie, selon la société, alors que la demande de livraison sans contact a augmenté.

Le spin-out est le dernier exemple d’Uber qui a abandonné certaines de ses activités commerciales et les coûts qui en découlent. Au cours de l’année dernière, elle a vendu son unité de recherche sur les voitures autonomes, a transféré sa division de vélos électriques à Lime et a vendu ses activités de transitaire en Europe.

Les mesures de réduction des coûts font partie des efforts d’Uber pour se concentrer sur la livraison de nourriture, qui est sur le point de générer des bénéfices, et relancer son activité de covoiturage, qui a pris des coups pendant les verrouillages.

Avec Serve fonctionnant de manière indépendante mais Uber détenant une participation, la société conserve l’accès à tous les nouveaux développements en matière de livraison autonome sans autant de frais. Une fois que Serve Robotics sera lancé à grande échelle, Uber Eats sera probablement son premier utilisateur.

«Nous sommes ravis du potentiel des robots Serve pour aider nos restaurants partenaires à développer leur activité et à trouver de nouveaux moyens pratiques, sûrs et fiables pour atteindre les clients», a ajouté Stéphane Ficaja, directeur général d’Uber Eats pour les États-Unis et le Canada.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires