Trois pays européens ont interdit Google Analytics

Trois pays d’Europe viennent d’interdire Google Analytics après plusieurs signalements de violations de données. D’ici octobre 2023, Google pourrait arrêter sa plateforme Universal Analytics. En attendant, il est peu probable que Google Analytics 4 remporte les faveurs de l’Union européenne.

Google Analytics de Google fait face aux objections de l’UE après une violation du RGPD

l’UE a critiqué Google pour avoir exagéré de son emplacement dominant dans les moteurs de recherche. Donc, un nombre croissant d’États membres de l’UE poursuivent l’utilisation de Google Analytics pour violation du RGPD

Interdiction de Google Analytics dans 3 pays européens
source : La Tribune

L’Autriche ordonne l’arrêt des transferts de Google Analytics

En Autriche, le Centre européen des droits numériques (NOYB), intente une action en justice contre le fournisseur d’informations médicales NetDoktor. Selon Wired, la société usait massivement des cookies de Google Analytics. Ces cookies enregistrent les pages que vous consultez ou d’autres informations. D’ailleurs, Google fournit au navigateur utilisé un numéro d’identification afin de connecter le visiteur à d’autres informations de navigation.

En outre, chaque donnée que Google enregistre via Google Analytics traverse l’Atlantique de l’Europe aux États-Unis. L’autorité autrichienne de protection des données (DPA) a annoncé le 22 décembre 2021 la fonction de Google Analytics violait le RGPD.

Selon Natasha Lomas de TechCrunch, « l’anonymisation IP n’a pas été déployée correctement ».

L’adresse IP d’un utilisateur est un renseignement unique qui peut être appliqué concurremment avec d’autres renseignements pour le reconnaître de manière positive.

L’Italie déclare Google Analytics illégal

L’Italie a interdit aussi les services permettant aux entreprises de vérifier et de mesurer le trafic de leur site. D’après le jugement du gouvernement, la violation du RGPD est due à l’incapacité de l’utilisateur à garantir l’accès à une démarche adéquate de recours. En fait, de nombreuses informations sont collectées et envoyées aux États-Unis par des cookies où des tiers peuvent y accéder.

L’autorité italienne a donné au fournisseur local de services en ligne Caffeina Media 90 jours pour supprimer son compte de Google Analytics.

La CNIL interdit l’utilisation de Google Analytics en France

Le concurrent de Google Analytics, Simple Analytics, a rapporté dans un article de blog que deux autres États membres avaient pris des mesures similaires. En février, la CNIL, la commission nationale française pour la liberté d’expression, a affirmé un bannissement pour les mêmes raisons.

Google prévoit d’abandonner sa plateforme Universal Analytics en 2023

Google Analytics a été interdit dans trois pays en Europe
source : Megalytic

Google envisage de fermer la plate-forme Universal Analytics en octobre de l’année prochaine. Pour rassembler des données sur les visites du site, ce dernier s’appuyait en grande partie sur des trackers. Actuellement, la plupart des clients Google Analytics emploient cette plateforme. Google Analytics 4 est en ligne, mais il gagnera incertainement la faveur de l’UE. La raison ? C’est parce qu’il simplifie l’utilisation des trackers en capturant une grande partie des mêmes informations avec des méthodes alternatives. De plus, Google a travaillé dur pour créer de nouveaux trackers Web qui respectent la vie privée des utilisateurs ces dernières années.

L’arrêt « Schrems II » de la Cour de justice de l’Union européenne, rendu en 2020, est un soutien important pour le bannissement de Google Analytics. Cela a produit des directives antérieures obsolètes dans le cadre du système Privacy Shield assurant des transferts de données sécurisés vers USA.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires