Tink acquiert FinTecSystems alors que la banque ouverte continue de se réchauffer


L’accord verra la société suédoise étendre sa présence sur le marché germanophone alors que la concurrence s’intensifie fortement.

La start-up Fintech Tink a acquis FinTecSystems en Allemagne dans le but de mieux maîtriser le marché bancaire ouvert.

L’accord renforcera la position de Tink dans le domaine de la banque ouverte, en particulier en Allemagne, en Autriche et en Suisse, où FinTecSystems compte plus de 150 clients, y compris des banques et d’autres sociétés fintech comme N26.

«L’Allemagne est un marché clé pour Tink, et nous sommes ravis d’avoir acquis un leader innovant avec une solide réputation pour la qualité de sa connectivité bancaire et de ses services de paiement. Nous suivons FinTecSystems depuis de nombreuses années et sommes impressionnés par ce qu’ils ont accompli », a déclaré Daniel Kjellén, directeur général de Tink.

«Grâce à cette acquisition, nous faisons un grand pas en avant dans la région DACH, et nous sommes impatients de soutenir l’équipe de FinTecSystems pour accélérer encore sa croissance.»

Soutenir Silicon Republic

Tink, dont le siège est à Stockholm, compte des investisseurs, notamment la filiale de capital-risque de PayPal et NatWest. Il a clôturé son dernier tour de table de 85 millions d’euros en décembre 2020.

Cette année, il prévoit d’ajouter plus de 200 nouveaux employés à ses rangs alors qu’il est en concurrence dans l’espace bancaire ouvert en croissance rapide où ses rivaux Plaid et TrueLayer sont très actifs. Les deux ont récemment soulevé d’importantes rondes de financement.

FinTecSystems, basé à Munich, développe une infrastructure de banque ouverte et d’analyse de données pour les institutions financières. Elle a levé 4,5 millions d’euros depuis sa création en 2014 et ses 67 employés rejoindront désormais Tink.

«Nous sommes fiers d’avoir construit la principale plate-forme d’open banking de DACH, au service de certaines des institutions financières et fintech les plus importantes et les plus innovantes de la région. Désormais, nous sommes également fiers que FinTecSystems fasse partie de la principale plate-forme bancaire ouverte d’Europe », a déclaré le directeur général Stefan Krautkrämer.

L’accord marque la troisième acquisition de la société Tink après avoir acquis deux autres start-up fintech, Eurobits et Instantor, l’année dernière.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires