Thinkific vise à lever 160 millions de dollars canadiens grâce à l’introduction en bourse de la TSX


Le Thinkific Labs de Vancouver cherche à lever 160 millions de dollars canadiens dans le cadre de son prochain appel public à l’épargne (PAPE) à la Bourse de Toronto (TSX).

Le démarrage du logiciel en tant que service (SaaS) prévoit d’émettre entre 12,3 millions et 14,6 millions d’actions à droit de vote subalterne, d’un prix compris entre 11 $ et 13 $ par action, selon des documents déposés lundi. L’offre devrait valoriser Thinkific à 750 millions de dollars, selon le Globe and Mail.

La startup SaaS a déclaré qu’elle avait connu une croissance significative au cours des dernières années, y compris pendant le COVID-19.

Thinkific a initialement déposé une demande de bourse il y a trois semaines, demandant à se négocier à la TSX sous le symbole «THNC». La société prévoit d’utiliser le produit de son introduction en bourse pour investir dans les ventes et le marketing, sa plate-forme et d’autres «opportunités futures» non spécifiées.

Fondée en 2012 par le PDG Greg Smith, la COO Miranda Lievers, le CTO Matt Payne et le directeur de la stratégie Matt Smith, Thinkific propose des logiciels basés sur le cloud qui aident les entrepreneurs et les entreprises à lancer, développer et diversifier leurs activités en créant et en vendant des cours en ligne et d’autres formations. produits via sa plateforme. L’entreprise emploie actuellement 223 personnes et a pour objectif de passer à 500 d’ici la fin de 2021.

La startup a déclaré qu’elle avait connu une croissance significative au cours des dernières années, y compris pendant le COVID-19. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2020, Thinkific a enregistré un chiffre d’affaires de 21,07 millions USD et une perte nette de 1,29 million USD, selon son prospectus provisoire. Ces revenus représentaient plus du double de leur total de 9,8 millions de dollars en 2019 et plus du triple de leur total de 6 millions de dollars en 2018.

En décembre, Thinkific a déclaré avoir dépassé les 100 millions d’inscriptions totales aux cours sur sa plate-forme. À ce jour, Thinkific affirme avoir aidé plus de 50 000 entrepreneurs et entreprises à gagner plus de 650 millions de dollars grâce à des cours en ligne.

CONNEXES: Dialogue clôture l’introduction en bourse de la TSX, levant 100 millions de dollars

L’automne dernier, Thinkific a levé 22 millions de dollars canadiens en financement de croissance, qu’il a utilisé pour accélérer l’innovation de ses produits. Le cycle a porté son financement total à ce jour à 25 millions de dollars.

Thinkific est soutenu par Rhino Ventures, qui, par l’intermédiaire de Rhino Co-Invest 2 Limited Partners, prévoit d’acheter entre 20 et 25 millions de dollars d’actions à droit de vote subalterne dans le cadre de la nouvelle offre. Le groupe Rhino, ainsi que Greg et Matt Smith détiennent un total de 57 millions d’actions à vote multiple, qui représenteront 78 pour cent des actions en circulation après l’introduction en bourse, avec 97 pour cent de droits de vote.

Thinkific vise à rejoindre une liste croissante de startups technologiques canadiennes qui se sont tournées vers les marchés publics au cours des derniers mois, y compris la startup SaaS Vendasta, la société FinTech Payfare, les sociétés de technologies de la santé Dialogue et Mednow, et les startups de commerce électronique General Assembly Pizza et KITS Eyecare.

Selon le Globe and Mail, l’objectif de 160 millions de dollars de Thinkific s’inscrit dans le cadre d’une récente liquidation des actions de croissance, y compris celles des entreprises technologiques qui sont devenues publiques ces derniers mois. Le Globe rapporte que cette vente «a étouffé la demande auparavant exubérante des investisseurs pour les introductions en bourse au Canada».

Le Globe a rapporté que le vendeur de meubles en ligne basé à Vancouver, Cymax Group, a retardé ses projets d’introduction en bourse en raison de ce changement, tandis que Vendasta a eu du mal à vendre son introduction en bourse prévue. Le SaaS Vendasta, basé à Saskatoon, pour le commerce en nuage, qui a déposé une demande d’entrée en bourse à la mi-mars, espère collecter 100 millions de dollars.

Photo gracieuseté de Thinkific

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires