Selon une enquête de CNBC, les jeunes milliardaires détiennent une grande part de la crypto-monnaies

Source : young upstarts

 

Le boom des crypto-monnaies continue de créer de la richesse pour les jeunes adeptes précoces. Ainsi, selon une enquête du CNBC sur les millionnaires, près de la moitié des millénaires millionnaires détiennent au moins 25 % de leur fortune en crypto-monnaies. Ce sondage est effectué auprès de 750 investisseurs disposant d’au moins 1 million de dollars d’actifs investis. Et sur sa base, 47 % des millionnaires du millénaire avaient plus de 25 % de leur fortune investie dans les monnaies numériques. En outre, les crypto-monnaies représentent au moins la moitié de la richesse de plus d’un tiers des millénaires millionnaires.

 

Un fossé générationnel creusé par la crypto

 

Source : mind my business

Les résultats révèlent un nouveau découpage des âges dans la création de richesses en crypto-monnaies. Ce qui peut être expliqué par le fait que les jeunes investisseurs qui ont identifié la tendance très tôt sont capables de faire d’énormes fortunes et d’accroître leurs actifs actuels. Cette tendance de croissance est surtout saillante après que les prix du bitcoin, de l’éther et d’autres devises numériques montaient en flèche.

George Walper, président de Spectrem Group, qui a mené l’enquête en ligne sur les millionnaires en collaboration avec la CNBC, a déclaré : « Les jeunes investisseurs ont sauté sur l’occasion alors qu’elle n’était pas aussi connue. »

« Même si la notion était fraîche, les investisseurs plus jeunes étaient plus engagés intellectuellement avec elle. La majorité des investisseurs plus âgés et des baby-boomers se demandaient : « Est-ce que c’est légitime ? » ajoute Walper.

 

Cependant, pour les millionnaires de plus de 50 ans, ils sont nettement moins susceptibles de croire ou d’investir dans les crypto-monnaies. Selon le rapport, 83 % des millionnaires américains n’ont pas d’actifs en crypto, et seulement un sur dix a plus de 10 % de sa fortune en crypto. Les résultats indiquent en plus que ni les milliardaires baby-boomers ni les générations plus âgées n’ont plus de 10 % de leur fortune en crypto-monnaies.

Même son de cloche pour les NFTs

 

source : arageek

 

Par ailleurs, l’engouement pour les NFT (non-fungible token) a pris le monde d’assaut dans les crypto-monnaies, notamment auprès de la jeune génération. Le fossé entre les âges est sensiblement plus élevé dans le cas des NFT, selon la même étude.
Malgré le fait que la quasi-totalité des millionnaires aux États-Unis ne connaissent pas les NFT, plus des deux tiers des jeunes millionnaires pensent qu’ils seront « la prochaine grande chose ». Ceci est en contraste avec plus d’un tiers des personnes interrogées qui pensent que les NFT sont un gadget exagéré.

Ainsi, près de la moitié des 750 000 millionnaires ont déclaré posséder des NFT, tandis que 40 % ont dit ne pas en posséder, mais avoir fait des recherches approfondies. Les générations nées entre 1946 et 1964, constituaient un étonnant 98 % d’un autre groupe de milliardaires qui ne possédaient pas de NFT et n’y avaient pas pensé. L’explication, selon George Walper, est que les NFTs commencent tout juste à attirer l’attention du public. « Par conséquent, la compréhension des générations plus âgées est en retard ».

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires