Sans calendrier pour le prochain mouvement de la Fed, le marché boursier hésite.

Le marché boursier a fluctué de manière irrégulière lundi après que le président de la Fed, Jerome Powell, a prononcé un discours doux et prudent sur la réduction des rachats d’actifs de la Fed. Le marché de Londres a été fermé en raison de jours fériés, ce qui a entraîné un apaisement de la bourse.

Les bourses en hausse légère grâce au discours de Powell

Après avoir atteint un nouveau plus haut vendredi, Wall Street a timidement ouvert en hausse avant que

  • les indices Dow Jones et Nasdaq n’apparaissent dans deux directions opposées. Vers 14H15 GMT, le premier indice a baissé de 0,07 % et le deuxième indice a augmenté de 0,77 %.
  • L’indice S&P 500 a augmenté de 0,42%.

Par la suite, l’indice européen a ralenti :

  • Paris a augmenté de 0,09%,
  • Francfort de 0,16% et
  • Milan de 0,22%.
  • À Zurich, le rendement du SMI est de 0,06 %.

Sur le marché de la dette souveraine, les taux d’intérêt qui ont baissé vendredi se sont stabilisés lundi.

à lire également : Élection présidentielle de 2022 : Michel Barnier (LR) a annoncé sa candidature.

Aucun calendrier précis pour la Fed

Lors du séminaire de Jackson Hole vendredi, Powell n’a pas fourni de calendrier précis pour changer la politique monétaire américaine. Si la situation économique continue de s’améliorer, les achats mensuels d’actifs de la Fed pourront diminuer cette année.

Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance, a déclaré : « Il s’est contenté de dire ce qui n’est, ni plus ni moins, qu’une évidence, à savoir que si les conditions évoluent comme anticipé, il pourrait être approprié de commencer à réduire les achats de titres avant la fin de l’année »…. « Si le marché américain de l’emploi se redresse, le patron de la Fed a indiqué que le risque sanitaire devait également être considéré avec attention ».

Quant à la hausse du taux directeur, elle ne viendra que plus tard.

De ce fait, les investisseurs examineront les données attendues du marché du travail au cours de la semaine et du week-end pour tester si la trajectoire de la reprise du travail aux Etats-Unis s’est confirmée.

Les banques centrales de divers pays achètent chaque mois d’importantes quantités d’obligations et d’autres titres pour soutenir la reprise économique depuis le début de l’épidémie, ce qui a permis au marché de rebondir.

Mais la reprise économique s’accompagne aussi d’une hausse des prix, car l’objectif des banques centrales est de maintenir l’inflation à un niveau modéré.

Bonus : Le discours de Powell et avant les NFP, font grimper les actions en Asie.

Les données temporaires publiées lundi ont montré que le taux d’inflation allemand en août a augmenté de 3,9% en glissement annuel, principalement en raison de la hausse des prix de l’énergie et des effets mécaniques liés à la taxe sur la valeur ajoutée.

Par rapport à juillet, cet indicateur accélère légèrement (hausse de 3,8% en un an), alors que les prix stagnent depuis plus d’un mois (+0,0%).

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des