Russe : la réglementation cryptographique proposée oblige les investisseurs à effectuer un examen en ligne.

Un projet de nouvelle proposition de réglementation russe sur la cryptographie pourrait obliger les citoyens à passer un test en ligne avant d’être autorisés à investir dans les crypto-monnaies. Le règlement fait partie d’un plan visant à créer un cadre juridique pour les monnaies virtuelles dans le pays.

Une stricte réglementation pour les traders russes

Le lundi 21 février, le ministère russe des Finances a déclaré que l’exigence de test est de s’assurer que les citoyens comprennent les risques associés à l’investissement dans la cryptographie. Si la proposition est acceptée, les Russes doivent passer un test en ligne pour acheter des crypto-monnaies.

Les investisseurs qui réussissent le test auront l’autorisation pour acheter des crypto-monnaies d’une valeur allant jusqu’à 600 000 roubles (7 500 $) par an. Au lieu de cela, le seuil annuel d’investissement en crypto pour ceux qui échouent au test sera plafonné à 50 000 roubles (630 $).

À cela, s’ajoute un protocole d’identification rigoureux de la connaissance du client (KYC) mandaté par le projet de politique. De plus, les plateformes de crypto-trading seront tenues de conserver des enregistrements contenant toutes les informations d’identification des clients.

Voir plus : La licorne Amber annonce un cycle de financement de 200 millions de dollars dirigé par Temasek.

Les exchanges russes également soumis à un régime de licences

Dans le cadre de la réglementation cryptographique proposée, les plateformes de trading devront également se conformer à un régime de licences. Une autorité désignée supervisera la conformité des plateformes de trading de cryptographiques dans le cadre du projet de réglementation sur les crypto-monnaies.

Les systèmes de gestion des risques, la gouvernance d’entreprise et l’audit interne sont les points essentiels dans ladite surveillance. Les plateformes soumettront des documents montrant les crypto-monnaies détenues par les clients et les bourses elles-mêmes.

Sur la question de l’exploitation minière, le projet de proposition du département du Trésor comprend des dispositions pour taxer les crypto-mineurs. En janvier, le président russe Vladimir Poutine a appelé à une réglementation de l’extraction de crypto-monnaie.

En effet, Poutine est favorable à la réglementation du minage contrant la position de la banque centrale, qui soutient une interdiction générale des crypto-monnaies. Alors que le projet de règlement sur les crypto-monnaies vise à légaliser les crypto-monnaies en Russie, le document indique toujours que les monnaies virtuelles ne seront pas considérées comme un moyen de paiement. Au lieu de cela, le département du Trésor a appelé à la désignation des crypto-monnaies comme produits d’investissement.

A découvrir : L’exchange Coinbase intègre le portefeuille matériel Ledger pour renforcer la sécurité.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de